Taugon : les Croqueurs de pommes, ces experts en Malus Pumila

Fruit préféré des français, la pomme a ses adeptes inconditionnels et les membres de l’association “les Croqueurs de pommes Aunis Saintonge” sont de ceux-là. Ils bichonnent un verger conservatoire et ses 60 variétés dans le village de Taugon.

Cet article est également constitué d’un reportage vidéo à voir en bas de page.

Croqueurs de pomme verger Taugon
Les 160 Croqueurs de pomme font perdurer les variétés anciennes du fruit préféré des français. (©Ludovic Sarrazin).

Dans le petit village de Taugon au détour d’un chemin et caché par de hautes haies, un verger conservatoire abrite quelque 60 variétés de pommiers. “Ce verger est communal et il a été planté en 1992 par le maire de l’époque monsieur Philippe, raconte Guy Jouinot, le président de l’association “Les Croqueurs de pomme Aunis Saintonge”, Il a été planté pour faire un satellite du verger conservatoire de Pétré (85) afin de voir la réaction des variétés et des pommiers en terre de marais”.

160 adhérents amoureux des pommes

De communal le verger est passé sous l’intercommunalité Aunis Atlantique et avec Guy Jouinot ce ne sont pas moins de 160 personnes toutes adhérentes de l’association “Les Croqueurs de pommes Aunis Saintonge”, qui bichonnent les arbres fruitiers. De véritables experts en pommes, intarissables parce que passionnés. Et il faut l’être pour se souvenir de l’aspect de la pomme Barrique, de la Friandise, de la Belle de Pontoise ou encore de la Galeuse sans oublier la Grosse Chirac.

Des moutons comme tondeuse

Et ici tout est naturel, pas de pesticides et autres produits chimiques pour le développement des pommes même la tonte de l’herbe est confiée à d’autres mammifères. “On a installé des moutons même si on nous a dit que c’était un pari fou de mettre des moutons mais à force d’observations les moutons ont fonctionné, même si certain ont un certain caractère, on les écarte alors et on les laisse jusqu’au 1er août pour que les pommes tombées à terre ne soient pas en contact avec leurs crottes”, souligne le président des Croqueurs.

Les variétés anciennes

A Taugon ce qui fait la richesse du verger conservatoire ce sont ces variétés anciennes que l’on ne trouve pas ou plus en supermarché mais que s’appliquent à faire perdurer les membres de l’association. “Les variétés ont été sélectionnées en fonction de leur productivité, les gens achètent au supermarché avec leur yeux la belle pomme rouge donc c’est vrai que les anciennes variétés n’ont pas des apparences qui attirent l’œil mas il faut prendre le temps de les goûter”, déplore Guy Jouinot.

La pomme contrairement à ce que l’on peut croire n’est pas un produit saisonnier, car ce fruit peut se consommer tout au long de l’année quand on en connait les subtilités, comme Guy. “La pomme c’est 365 jours par an, entre les plus précoces, comme la pomme de la Madeleine ou Le Grand Alexandre et la pomme de juin et toutes celles qui sont capables de se garder jusqu’en juin, on en a toute l’année”.

Les Croqueurs de pommes Aunis Saintonge

Voir le reportage vidéo.


Par Ludovic Sarrazin. Twitter : @LSarrazin17 @aunistv


Vous aimerez peut-être lire aussi


Société, Taugon, Vie des communes