Surgères : des arbres pour symboliser les naissances

La ville de Surgères a lancé pour la première fois son « Verger des naissances », un dispositif qui consiste à planter un arbre par naissance sur la commune pour l’année 2020.

Cet article est également composé d’un reportage vidéo à voir en fin de page.

Le verger des naissance est situé sur l’esplanade Georges Pompidou à Surgères. (© Corentin Cousin).

Une initiative pour le moins originale vient d’être lancée par Catherine Desprez, le maire de Surgères, sur l’Espace Georges Pompidou. Elle s’appelle le « Verger des naissances » et l’objectif est de planter des arbres dédiés aux enfants nés en 2020.

« C’est un événement inédit à Surgères, indique le maire Catherine Desprez, nous avons planté un verger dans lequel chaque arbre représente une naissance en 2020. Notre envie de convivialité et notre conscience de l’environnement nous ont poussés à cette initiative ».

Des pommiers

Au total, 46 pommiers ont donc été plantés, ce samedi 27 novembre, dans une parcelle de 1 500 m². Les arbres ont été installés à 3 mètres de distance afin de ne pas gêner leur pousse. Un moyen pour municipalité de non seulement promouvoir l’écologie, mais également de se présenter aux habitants. « J’insiste sur cette notion de convivialité, car tous les surgériens ne connaissent pas forcément les élus », indique Catherine Desprez.

« Je pense que beaucoup de citoyens ne se rendent pas compte du nombre de naissances dans leur commune, donc c’est aussi un bon moyen pour qu’ils puissent s’en rendre compte ».

« C’est un moment de découverte et de connaissance en même temps que de protection de l’environnement ». Catherine Desprez.

Si cette année, les pommiers ont eu la faveur de la mairie surgérienne, pour la prochaine édition, les agents pensent déjà à planter soit des oliviers ou des poiriers pour réitérer l’événement.

« Cette notion de fruitiers nous tient à cœur, car les enfants pourront par la suite cueillir les fruits des arbres qui ont été plantés à cette occasion ». Catherine Desprez.

Enfants et parents pourront alors récolter les pommes qui auront poussé sur ces arbres pour en faire soit des jus de fruits, en collaboration avec les Croqueurs de Pommes, ou bien tout simplement les déguster avec les autres habitants pour un moment de convivialité.

Voir le reportage


Publicités

Vous aimerez peut-être lire aussi


Ecologie Environnement, Société, Surgères, Vie des communes