St-Jean-de-Liversay. Les ânes du Marais se mettent en selle dans un concours d’élevage

Samedi 11 juin, à partir de 9h30, l’association nationale des races mulassières du Poitou organise un concours d’élevage des races Baudet du Poitou et Trait poitevin sur le parking du cimetière de St-Jean-de-Liversay.

L’association des races mulassières du Poitou est reconnue d’intérêt général, et les dons sont déductibles des impôts. (©Illustration/AdobeStock)

Comme chaque année, l’association nationale des races mulassières du Poitou organise des concours d’élevage dans le berceau des races Baudet du Poitou et Trait poitevin. Ce concours qui avait lieu habituellement à Marans aura lieu pour la deuxième fois à Saint-Jean de Liversay, au parking du cimetière.

Ces concours d’élevage réunissent des ânons et poulains de 1 à 3 ans, ainsi que des étalons reproducteurs et des femelles suitées de leurs poulains ou ânons, appartenant à des éleveurs de plusieurs départements.

Il se déroulera en trois phases pendant toute la matinée. En première partie de matinée, les éleveurs présenteront leur bête devant un jury dans la catégorie modèle et allure. La deuxième partie sera dédiée au dressage des ânons avant la traditionnelle remise des prix qui conclura cette matinée en beauté.

Le roi des ânes

Dans ce concours, les ânes et les chevaux seront jugés sur leur correspondance au standard de la race – autrement dit leur modèle. Les jeunes équidés de 2 ans participeront quant à eux à des épreuves de travail pour valider qu’ils ont bien acquis les premières bases du dressage des ânes et des chevaux.

Pour cela, ils vont participer à une épreuve d’éducation, une épreuve de travail en main, et une épreuve aux longues rênes. À ce jour, 2 mules poitevines, 4 baudets du Poitou et 24 chevaux de Trait poitevins sont inscrits à ce concours.

Avant tout, la base de ce concours sera de présenter la race de sa bête au grand public. Par exemple, il y a encore quelques années, le baudet du Poitou était une espèce menacée.

Grâce aux éleveurs, elle l’est aujourd’hui un peu moins, mais demeure très fragile. Concernant les professionnels du métier de l’élevage, cet événement sera aussi l’occasion de recevoir des conseils d’autres éleveurs. Les gagnants pourront (peut-être) même prétendre à présenter des animaux au salon de l’agriculture. 

À l’heure où les effectifs de ces deux races qui font partie du patrimoine local, sont en train de diminuer, les éleveurs et utilisateurs de Baudet du Poitou et Trait poitevin seront heureux de présenter leurs plus beaux animaux au public et d’obtenir du soutien moral de leur part, voire financier », explique l’association nationale des races mulassière du Poitou.

Sur le stand de l’association, il sera également possible de retrouver les informations concernant le projet spécifique de l’association pour cette année : participer avec 11 paires de chevaux de Trait ou de mules à la Route du Poisson en septembre prochain, compétition internationale qui aura lieu entre Boulogne/Mer et Paris.

La concours commencera à 9h30. Buvette et restauration sur place (sur réservation). Plus de renseignements au 05 49 76 91 31  ou sur le site internet www.racesmulassieresdupoitou.com

Publicités


Agriculture, article, Saint Jean-de-Liversay, Vie des communes