Saint Xandre. 84 professionnels de santé libéraux précurseurs en Aunis nord

Après une première année d’existence, la Communauté professionnelle territoriale de santé (CPTS) Aunis Nord fait des émules chez ses voisins.

Les fondateurs de la CPTS Aunis Nord ©Yannick Picard
Les fondateurs de la CPTS Aunis Nord. (©Yannick Picard).

Mardi 7 juin, la Communauté professionnelle territoriale de santé (CPTS) Aunis Nord créée le 28 avril 2021 a tenu sa première assemblée générale à Saint-Xandre. L’occasion pour ses 84 membres fondateurs, tous professionnels de santé libéraux, de faire un premier bilan et de se projeter dans l’avenir.

Cette communauté précurseur en termes d’organisation de soins coordonnés sur son territoire, regroupe 31 communes. Onze situées sur la communauté d’agglomération (CdA) de La Rochelle et les 20 que compte la Communauté de communes (CdC) Aunis Atlantique pour une population d’environ 84 000 habitants.

« Nous sommes la première CPTS à avoir été créée en Charente-Maritime. Depuis celles de la Rochelle centre et Aunis Sud ont vu le jour afin de mailler au plus près ce territoire « , explique Marianne Franchi, chirurgien-dentiste à Puilboreau et vice-présidente de la CPTS Aunis Nord.

Avant de signer un contrat avec l’Agence régionale de santé (ARS) et l’Assurance maladie en décembre 2021, la CPTS a réalisé un diagnostic territorial le plus exhaustif possible. L’objectif est d’améliorer la prise en charge des patients et des soins sur ce territoire », rappelle le docteur Eric Dollfus, médecin généraliste à Charron et président de la CPTS Aunis Nord.

Également au cœur des enjeux, « le renforcement des coopérations entre les divers acteurs de santé et de soins ».

3 premiers axes

Pour le moment la Communauté des libéraux Aunis Nord s’est engagée sur 3 premiers axes. Premier d’entre eux, l’amélioration de l’accès aux soins, avec une recherche de solutions concertées localement pour faciliter l’accueil par les médecins traitants des patients et la prise en charge des soins non programmés en ville.

Le second prendra en compte le parcours des patients avec la création de groupes de réflexion sur la coordination entre les acteurs libéraux et l’hôpital de La Rochelle. Il est beaucoup question de la prise en charge des patients gériatriques, de l’orientation de patients en santé mentale, ainsi que sur les entrées et sorties d’hospitalisation.

Enfin troisième axe et plus particulièrement avancé : les actions territoriales de prévention. « Nous avons beaucoup travaillé sur le thème des violences conjugales et le dépistage de la fragilité pour les plus de 60 ans », précise le docteur Marianne Franchi.

Répondre aux attentes de la population

Un quatrième axe devrait être mis sur la table dès la rentrée de septembre. « Nous allons devoir travailler sur la façon d’anticiper la gestion future des crises sanitaires graves. Je ne vous cache pas que nous allons devoir construire des plans d’urgence. Cela fait suite à la crise de la Covid 19 », confie Eric Dollfus.

Pour les trois prochaines années la CPTS Aunis Nord ne cache pas sa vocation de répondre aux attentes de la population de son territoire et de ses professionnels de la santé. Tout en maintenant concernant ces derniers, leur autonomie et leur liberté d’exercice par l’accès à un réseau coordonné intégrant l’ensemble des acteurs afin de faciliter les échanges et le parcours des patients.


Publicités


article, Saint Xandre, Santé, Vie des communes