La Rochelle. La nouvelle école Lavoisier a posé sa première botte de paille

Ce mercredi 8 juin, les élus de La Rochelle ont posé la première botte de paille de la Cité de la nature et des sciences Lavoisier, qui sera le futur établissement scolaire de Villeneuve-les-Salines.

L’article est accompagné d’un reportage vidéo à voir en bas de page.

L’ensemble des murs du nouveau groupe scolaire Lavoisier sera entièrement réalisé de cette façon, avec de la paille. (©Corentin Cousin).

Opération centrale du programme de renouvellement urbain du quartier Villeneuve-les- Salines, la mutation du groupe scolaire Lavoisier en une Cité de la nature et des sciences se veut être un programme exemplaire et innovant que ce soit sur le plan éducatif, architectural et environnemental.

Si habituellement on parle de pose de la première pierre, cette fois-ci, c’est la pose de la première botte de paille qui lance officiellement la phase de reconstruction du groupe scolaire de La Rochelle.

La paille, un choix écolo et vertueux

Conçu pour limiter les consommations de ressources naturelles et les émissions de gaz à effets de serre, le bâtiment est construit avec des matériaux naturels, remarquables d’un point de vue énergétique et thermique. L’organisation des espaces, le choix des matériaux, les circulations ont par ailleurs été pensés pour contribuer aux apprentissages.

C’est donc la paille qui a été choisie par le cabinet d’architecture « Archi5 ». Vertueuse, elle permet de conserver la chaleur en hiver et inversement la fraîcheur en été.

La paille est la ressource la plus simple et issue de l’agriculture. On y produit non seulement des céréales, mais également de la paille. C’est de la ressource locale et avec des vertus de sobriété. Avec cette épaisseur, les murs en paille donnent une très bonne isolation ». Anne Pezzoni. Chargé du projet architectural. 

Alors comment va-t-il se matérialiser concrètement dans les murs de l’établissement. Élément de réponse avec Denis Simonis, architecte chez « Archi 5 » qui a suivi l’ambition environnementale voulue par la ville pour ce projet.

Les murs seront faits avec des caissons en bois d’épicéa dans lesquelles on incorpore des bottes de paille d’une épaisseur de 36 cm. Ces derniers respectent un cahier des charges strictes en termes d’hygrométrie. On vient ensuite les recouvrir avec des panneaux pare-pluie pour les rendre étanches. Pour ensuite les habiller avec un bardage, bois et métallique, qui constituera les murs de l’établissement ». Denis Semonis. Architecte chez « Archi 5 ».

Un programme pédagogique durable

Situé au beau milieu d’un écrin de verdure à deux pas du lac de Villeneuve-Les-Salines, le programme pédagogique sera centré sur la relation à la nature, l’éducation au développement durable et la santé. Cette spécificité se traduira dans les activités, les ressources et supports pédagogiques proposés. La cour disposera d’espaces distincts adaptés à différents usages récréatifs.

On veut construire un projet pédagogique nouveau tourné vers la nature et les sciences en corrélation avec l’environnement que l’on a voulu mettre en valeur. En ce qui concerne le centre social, on le veut émancipateur. On a besoin de cela pour notre quartier ». Nadine Tobie. Co-présidente du Centre Social et de Loisir. 

Afin de mener à bien cet ambitieux projet, les élèves de Lavoisier sont accueillis dans les écoles Barthélémy Profit pendant le chantier de reconstruction. Les enfants du centre de loisirs sont quant à eux relogés au sein du groupe scolaire Condorcet pour l’accueil périscolaire, les mercredis et vacances scolaires.

Ouverte sur le quartier et les habitants, la cité intégrera aussi le centre de loisirs, une salle plurivalente et un espace d’ateliers science et nature. Adaptable, polyvalent et à vocation intergénérationnelle, le lieu rassemblera enseignants, parents, agents municipaux et associatifs sur les temps périscolaires et extrascolaires.

La durée des travaux est évaluée à 18 mois. Le chantier doit être livré à la fin de l’année 2023. Les enfants pourront alors découvrir leur nouvelle école à la rentrée de septembre de cette même année. Il faudra donc patienter encore un peu.

En quelques chiffres
Surface : 3 406 m²
Coût de l’ouvrage : 8 323 000 € HT
Calendrier : Lauréats concours déc. 2019 – Livraison sept. 2023

Voir le reportage


Publicités


La Rochelle, Société, Vie des communes