Rugby. Stade Rochelais : Toulouse, comme on se retrouve

C’est aussi la rentrée des classes pour le Stade Rochelais qui affrontera, ce dimanche 5 septembre en prime-time, son bouc émissaire de l’an passé, le Stade Toulousain. Une opportunité de battre l’ennemi fraternel d’emblée que les maritimes ne laisseront pas passer.

Les Rochelais ont effectué ce vendredi leur dernier entraînement avant la confrontation ce dimanche contre Toulouse. (© Corentin Cousin)

D’entrée, le dauphin contre le champion, l’affiche à de quoi séduire. Le Stade Rochelais et le Stade Toulousain se rencontrent dès la première journée du championnat du TOP 14, saison 2021/2022. Hasard du calendrier et préparation différente pour les deux équipes, le remake de la dernière finale semble déjà alléchant.

Si le staff rochelais a choisi de ne pas faire de match amical, seulement une opposition en interne, Toulouse de son côté a lancé la machine en se défaisant largement de Toulon, vendredi dernier (52-10) avec déjà un gros niveau affiché malgré une préparation réduite.

Faire table rase du passé

La saison passée laisse forcément un goût amer aux Jaune et Noir. Toutefois, c’est une nouvelle saison qui commence avec toujours les mêmes ambitions pour le Stade Rochelais : décrocher un premier titre pour le club.

Si quelques mois après, Kévin Gourdon n’arrive toujours pas à trouver d’explications à cette double défaite en finale contre les hommes d’Ugo Mola, le 3e ligne veut se servir de cette frustration et de cette colère d’être passé à côté pour frapper un grand coup, et ce dès la première journée.

“La saison dernière, c’est du passé. Il faut utiliser cette douleur vécue pour atteindre les objectifs que l’on s’est fixés cette saison”; indique Romain Sazy le capitaine rochelais. Et le 2e ligne maritime veut mettre un point d’honneur à casser la série de 5 défaites consécutives face au Stade Toulousain.

“Tout le monde s’est remis la tête à l’endroit durant l’intersaison” Pierre Popelin – Stade Rochelais

En témoignent les mots de Kévin Gourdon, lui et ses coéquipiers sont prêts physiquement et mentalement. “Si l’on part avec des complexes dans la tête, ça va être très dur. Que ce soit contre le Toulouse ou non, peu importe, il faut bien démarrer le championnat”.

Le capitaine Romain Sazy mobilise ses troupes avant le match de dimanche. (© Corentin Cousin)

Des noms manquent à l’appel

Pour cette reprise, l’infirmerie rochelaise est déjà bien fournie. En effet, Jérémy Sinzelle devrait encore être indisponible quelques semaines. Absent lors de la mise en place de ce vendredi au stade Marcel Deflandre, Ronan O’Gara annonce que la convalescence d’Arthur Retière a pris du retard. “Il ne sera pas de retour avant 4 mois”. Et c’est Martin Alonso Munoz qui pourrait bien assuré l’intérim à l’aile.

“On mise sur la continuité et la stabilité. Ce groupe a changé, les discussions sont plus profondes. Il est tellement plus fort que l’an passé”. Ronan O’Gara – Manager Stade Rochelais

Brice Dulin ne sera pas non plus de la partie ce dimanche. Toutefois, La Rochelle devrait compter sur ces recrues, et notamment Pierre Popelin en 15, fraîchement arrivé de Vannes cet été. Un retour au bercail pour l’ouvreur de formation qui a fait ses gammes au Stade Rochelais.

Victor Vito ne sera lui aussi pas au rendez-vous contre Toulouse. Le staff maritime a décidé de le ménager. Enfin, Levani Botia et la nouvelle recrue Jonathan Danty, tous deux retenus par leur sélection ne seront pas alignés ce week-end, tout comme Tawera Kerr-Barlow, lui aussi, de retour de Nouvelle-Zélande.

Des absents aussi à Toulouse :
Joe Tekori et Charles Faumuina (pied)
Pita Akhi
Pierre Fouyssac
Sofiane Guitoune
Dillyn Leyds devrait débuter la rencontre à l’aile. (© Corentin Cousin)

Deflandre, de retour à guichet fermé

L’antre du club à la caravelle avait esquissé, lors du dernier match l’an passé, un semblant d’ambiance avec le retour de quelques supporters dans les travers du stade Marcel Deflandre. Cette fois-ci, les tribunes vont gronder et pousser derrière leur équipe.

En effet, la rencontre de dimanche s’effectuera à guichet fermé pour la première journée du TOP 14. “Ça va pousser fort”, se réjouit Romain Sazy. L’occasion pour certains d’enfin découvrir la ferveur Jaune et Noir. “On a des souvenirs, on connaît les supporters pour avoir déjà vécu ces choses-là. Mais des gars comme Will (Skelton) ou Dillyn (Leyds) ont vraiment hâte de voir ce que donne un Marcel Deflandre plein”.

Offrir une première victoire à ses supporters contre le Stade Toulousain serait le meilleur cadeau que le Stade Rochelais pourrait leur faire. Ce serait peut-être même un déclic pour La Rochelle de battre l’équipe contre laquelle elle n’a cessé de buter l’an passer.

Les Rochelais au travail en touche. (© Corentin Cousin)

Par Corentin Cousin.

Vous aimerez peut-être lire aussi


La Rochelle, Rugby, Sport, Stade Rochelais, Vie des communes