Royan. La loutre géante, la nouvelle star du Zoo de La Palmyre cet été

Le zoo de La Palmyre se prépare à la nouvelle saison estivale qui approche à grand pas. Une saison enfin pleine après deux ans de crises sanitaires et quelques nouveautés pour cet été dont l’arrivée des loutres géantes au sein du parc.

Les visiteurs pourront désormais voir des loutres géantes au Zoo de La Palmyre. (©F.Perroux).

Après deux de Covid-19 et de crise sanitaire, le Zoo de La Palmyre débute cet été 2022 avec le sentiment d’effectuer « enfin » une saison pleine. Et Patrick Caillé son directeur ne va pas s’en plaindre. De surcroît, une nouvelle espèce est arrivée au parc : des loutres géantes.

« On avait été fermée 5 mois en 2020 et pareil pour 2021. Donc autant vous dire que cette saison s’annonce bien meilleure que les précédentes », se réjouit-il.

Malgré une baisse de la fréquentation en juin « en raison des élections et de la canicule », le mois d’avril a cependant été excellent. « Nous réalisons plus de 80 000 visiteurs en avril et 50 000 en juin ». Toutefois, cette baisse n’inquiète aucunement le directeur de parc zoologique charentais maritime.

Les loutres géantes remplacent les ours

Depuis quelques années, l’enclos des ours était devenu vide. Mais cet été, et ce sera la grande nouveauté de 2022, une nouvelle espèce fait son apparition dans le parc.

« Nous allons accueillir des loutres géantes qui viendront en lieu et place des ours polaires que l’on avait auparavant ». Patrick Caillé. Directeur du Zoo de La Palmyre.

Une grande première pour le Zoo de La Palmyre. Avec une taille pouvant atteindre près de 2 mètres, la loutre géante est la plus grande des 13 espèces de loutres recensées. Son corps fuselé, ses pattes palmées ainsi que sa puissante queue aplatie lui permettent de se propulser sous l’eau à grande vitesse. Essentiellement piscivore, elle consomme entre 3 et 4 kg de poissons chaque jour.

Mais pour recevoir cette nouvelle espèce, des aménagements ont dû être effectués sur leur enclos. L’installation, qui a été totalement rénovée après le départ des ours polaires en 2019, se compose d’un bâtiment chauffé (où sont notamment installés les terriers destinés à la reproduction) ainsi que d’un enclos extérieur végétalisé et d’un immense bassin aquatique d’environ 700 m3 permettant d’observer les animaux lorsqu’ils évoluent sous l’eau.

Des loutres géantes au Zoo de La Palmyre ! from Zoo de La Palmyre on Vimeo.

Environ 350 000 visiteurs attendus

Une nouvelle espèce, un nouveau spectacle de perroquet et un point de restauration flambant neuf, l’été au Zoo de La Palmyre s’annonce très bon. De quoi attirer un peu plus de visiteurs après deux dernières années en demi-teinte.

« Cet été, nous attendons entre 300 000 et 350 000 visiteurs pour le mois de juillet et août. » Pierre Caillé. Co-directeur du Zoo de La Palmyre.

Toutefois, avec le virus qui repointe le bout de son nez, quelques inquiétudes persistent tout de même. « Cela peut impacter la fréquentation du parc. Après, on sait que les Français privilégient le tourisme hexagonal depuis la crise du Covid-19. Ce qui nous donne un motif d’espoir en cas de retour de certaines restrictions lié à la pandémie ».

Et le parc a recruté en conséquence. Hors saison, le Zoo de La Palmyre fait travailler pas moins de 60 personnes. Un effectif qui double durant la saison estivale.


Publicités


article, Loisirs - Culture, Royan, Vie des communes