Rochefort : un douanier condamné pour propos racistes envers Sonia, la patronne du cinéma Apollo Ciné 8

Malgré ses dénégations, un fonctionnaire des douanes passionné de cinéma a dû s’expliquer sur son attitude et ses propos au cinéma Apollo Ciné 8 à Rochefort.

Rochefort Appolo Ciné 8
Le douanier a été condamné pour propos racistes. Des propos qu’il a niés pendant son procès malgré deux témoins. (©Ludovic Sarrazin)

François est venu s’expliquer à la barre du tribunal judiciaire de La Rochelle le mercredi 11 mai. Il est reproché au douanier en arrêt maladie d’avoir été violent à l’encontre du patron du cinéma Apollo Ciné 8 de Rochefort et d’avoir prononcé des propos racistes la veille envers son épouse. Une prévention qui ne tient pas selon le quinquagénaire.

Le 10 août 2021, les policiers de Rochefort interviennent pour une rixe au cinéma Apollo Ciné 8. Ils découvrent François saignant à une lèvre. Le patron du cinéma explique s’être défendu après que le douanier qui venait se faire rembourser son abonnement lui avait porté plusieurs coups. François en état d’ébriété est embarqué par les fonctionnaires de police non sans difficulté.

L’origine de ce conflit trouve sa source la veille. Le 9 août donc le douanier se rend au cinéma comme il en a l’habitude. Le ton monte alors que l’épouse du patron lui demande son pass sanitaire. Alors que la projection a débuté, le quinquagénaire se voit refuser l’accès du cinéma. Il tente alors le forcing, mais sans succès.

Des propos racistes

Le douanier décide alors de s’en prendre verbalement à Sonia et plus particulièrement à ses origines, « Elle m’a dit que j’étais mal éduqué, alors je lui ai répondu qu’elle ne l’était pas forcément bien elle aussi. C’est son droit d’être étrangère. Mais après j’ai employé le conditionnel : si vous êtes en situation irrégulière vous n’avez pas le droit d’être là ».

Pour autant, François dément avoir eu des propos racistes envers Sonia bien qu’ils soient rapportés par deux témoins de la scène, « les Africains n’ont pas de papiers pour travailler. C’est toujours le même problème avec les noirs et les Arabes qui ont des cartes de séjour périmées. C’est une honte pour la France de les employer ».

« De toute façon maintenant je vais au cinéma à La Rochelle »

« Non je n’ai pas dit ça », assure le douanier qui reste droit dans ses bottes. Avant de conclure, « c’est peut-être de la déformation professionnelle. Bon, je reconnais que mon comportement n’était pas approprié. Mais de toute façon maintenant je vais au cinéma à La Rochelle ».

La pilule ne passe pas pour la partie civile, « c’est un comportement raciste d’autant plus pour un douanier ». Pour sa part, le ministère public confirme les propos racistes employés ce jour-là par le quinquagénaire. Néanmoins il s’interroge sur la sémantique de François, « je ne comprends pas ces propos au conditionnel ».

Une peine de  6 mois de prison avec sursis est requise pour, « des insultes à caractère raciste ». Le tribunal a ramené le quantum à 4 mois avec sursis. À la demande de la défense cette condamnation ne figurera pas au bulletin N°2 du casier judiciaire du douanier.


Publicités

Vous aimerez peut-être lire aussi


article, Faits divers, Rochefort, Vie des communes