Présidentielle 2022 : avec Dombrance, quand musique rime avec politique

Les créations de l’artiste veulent montrer d’une autre façon les candidats à l’élection présidentielle d’aujourd’hui et d’hier. Dombrance, alias Bertrand Lacombe, mêle musique et politique.

Dombrance a sorti son nouvel EP sur Poutou en 2020 (©Dombrance)

Danser sur du Philippe Poutou ou Jean-Pierre Raffarin, ça vous tente ? À deux jours du premier tour de l’élection présidentielle, AunisTV vous présente le producteur français Dombrance. Cet artiste pas comme les autres allie musique et politique avec une dizaine de titres technodisco inspirés d’hommes et de femmes politiques.

Cette idée complètement folle a donné naissance à un album : « République électronique » dont la sortie est prévue le 27 mai prochain. Si vous avez encore des doutes sur le choix de votre candidat à la présidentielle dès ce premier tour, faites confiance à Bertrand Lacombe ! Il sera vous dire lequel d’entre eux a le plus le rythme dans la peau. Alors, quel candidat choisirez-vous ?

Les politiques en musique

Si l’artiste offre une nouvelle façon d’aborder cette élection présidentielle., l’objectif de Dombrance reste de faire de la musique, pas de la politique.

C’est ça que je trouve fascinant avec les politiques. Quand ils sont au pouvoir, on les déteste et puis quand les années passent, ça finit par se patiner, et on commence à bien les aimer », a expliqué Dombrance dans une interview pour nos confrères de France24.

A la base, ce projet est parti d’un délire fiévreux au cours duquel Bertrand Lacombe de son vrai nom, a cru entendre « François Fillon » au milieu de notes de synthé. Toute de suite, c’est le déclic pour ce musicien électro bordelais.

En 2018, il se lance d’ailleurs dans son propre remaniement ministériel avec des morceaux qui transforment des personnalités politiques de premier rang en hymnes disco/électro.

Au total, Dombrance a produit plus d’une dizaine de titres, tous inspirés d’hommes et de femmes politiques français, de Christiane Taubira à Nicolas Hulot en passant par Jacques Chirac, Jean-Pierre Raffarin et Anne Hidalgo.

Le tout brillamment illustré par le graphiste Olivier Laude qui réalise ses pochettes psychédéliques. Voici un petit aperçu de sa discographie…

La fièvre Poutou

Le 26 juin 2020, juste avant le scrutin du second tour des municipales à Bordeaux, c’est le candidat à la présidentielle et du NPA, ouvrier à l’usine Ford de Blanquefort, qui rejoint son gouvernement officieux composé de Jean-Pierre Raffarin, Christiane Taubira ou encore François Fillon.

La fièvre Poutou est en marche. Plusieurs EP sur le conseiller municipal bordelais sortent les mois suivants ce premier single. L’emballement est immédiat.

Mon idée avec ce projet, c’est de désacraliser les idoles politiques, pour sacraliser la musique. C’est ce en quoi je crois : en la musique et en son universalité », avait-il déclaré dans les colonnes des Inrocks.

L’artiste a réussi à réunir les Français autour de l’amour de la musique, de la teuf et de la politique. Son slogan ? « Pour une France qui Danse ! ». Ces morceaux se découpent généralement en trois phases. La première : une irrépressible envie de danser. La deuxième : un rythme imposé par des basses de plus en plus omniprésentes, et enfin, le traditionnel refrain.

À ce moment, l’auditeur comprend plus précisément où tout cela nous mène : des voix aériennes prononcent le nom d’un homme ou d’une femme politique dont la présence dans un titre électro peut paraître un peu incongrue. Exemple…

Toutefois, le quadragénaire moustachu ne se limite pas à la politique française. Dernièrement, il a travaillé  sur un mini-album sorti le 15 janvier centré sur les USA, Make America dance again (prévu chez E47 Records).

On y trouvera des titres sur Joe Biden (déjà sorti en single), Kanye West, Alexandria Ocasio-Cortez (figure de l’aile progressiste du parti démocrate) et un morceau de bravoure de 14 minutes sur Barack Obama et Donald Trump, «avec des ambiances allant de Copacabana à l’Étoile Noire !».

Cette démarche artistique est surprenante même si ce n’est pas la première fois que les politiques français inspirent des musiciens. En 2018, le phénomène Jean Lassalle a aussi eu droit à son hymne électro sur la chaîne musicale PalmTherapySounds.

Quand la politique rime avec musique, cela peut donner de belles surprises. Cette musique universelle ne vous engage à rien à part danser et vous laisser porter par ce vent de folie soufflant sur les braises d’une campagne présidentielle qui semble être passée à la trappe pour de nombreux citoyens. Votez Dombrance !

Vous pouvez retrouver toute sa discographie sur sa page Facebook Dombrance ou sur Soundcloud.

Publicités

Vous aimerez peut-être lire aussi


article, Politique, Vie des communes