Pass sanitaire et vaccination, toutes les nouvelles règles pour les particuliers et les entreprises en détails

Depuis le 9 août, les règles sanitaires contre le covid-19 ont été renforcées pour les particuliers mais aussi pour les entreprises avec l’obligation du pass sanitaire. Tour d’horizon des règles.

Test PCR Vaccination Covid 19 ©Ludovic Sarrazin
Depuis ce 9 août le pass sanitaire est obligatoire pour accéder à de très nombreux lieux en Charente-Maritime. (©Ludovic Sarrazin).

Depuis ce lundi 9 août, personne ne peut échapper aux nouvelles règles sanitaires contre le Covid-19 même si durant la semaine les autorités vont faire preuve de tolérance pour celles et ceux qui n’aurait pas encore tout compris. AunisTV a fait le tour des règles concernant le pass sanitaire obligatoire.

Le pass sanitaire est en vigueur jusqu’au 15 novembre prochain minimum.

Le seuil de 50 personnes disparait

Le seuil de 50 personnes a disparu depuis le 9 août dernier, le pass sanitaire est donc obligatoire même en dessous de 50 personnes accueillies sauf exception pour les séminaires professionnels voir ci-dessous.

Et à compter du 30 août prochain, le pass sanitaire sera rendu obligatoire aux personnes et aux salariés qui interviennent dans des lieux, établissements, services ou événements recevant du public.

Bars et restaurants

Obligatoire pour accéder à de nombreux lieux comme les bars, cafés, restaurants et leur terrasse. Sans pass il n’est pas utile de s’asseoir, le cafetier ou le restaurateur ne pourra pas vous servir sauf à s’exposer à une amende de 1 000 euros et vous de 135 euros.

Cette  obligation ne s’applique pas pour la restauration collective ou de vente à emporter de plats préparés, de la restauration professionnelle routière (sur la base d’une liste validée par arrêté préfectoral) et ferroviaire, du room service des restaurants et bars d’hôtels et de la restauration non commerciale comme la distribution gratuite de repas.

Le sport et les spectacles

Obligatoire pour les rencontres sportives (stade), les piscines, les salles de fitness, les concerts, festivals debout et assis, théâtre, cinéma, les fêtes foraines (à partir d’un seuil de 30 stands ou attractions), les discothèques, les clubs et bars dansant. et aussi les Grands casinos, salles de jeux et bowlings.

Obligatoire aussi pour tout événement de type culturels, sportifs, ludiques ou festifs, organisés dans l’espace public ou dans un lieu ouvert au public et susceptibles de donner lieu à un contrôle de l’accès des personnes.

Les musées et les bibliothèques

Les musées sont concernés, les bibliothèques (hors bibliothèques universitaires et spécialisées, BPI, BnF), les médiathèques et les monuments visitables également.

Les lieux de prière

Les églises et les mosquées ainsi que tous les lieux de prière reconnus comme tels ne sont pas concernés par l’obligation du pass sanitaire.

Les foires et séminaires

Obligatoire dans les foires, salons et les séminaires professionnels de plus de 50 personnes et uniquement si ces séminaires ont lieu en dehors du site des entreprises.

Comment obtenir un pass sanitaire ?
. 7 jours après la 2e injection pour les vaccins à double injection (Pfizer, Moderna, AstraZeneca).
. 28 jours après l’injection pour les vaccins avec une seule injection (Johnson & Johnson)
. 7 jours après l’injection pour les vaccins chez les personnes ayant eu un antécédent de Covid (1 seule injection).
. Vous devez avoir été testés négatif via un test PCR ou antigénique ou un autotest réalisé sous la supervision d’un professionnel de santé, dans les 72 dernières heures (3 jours). Les tests PCR encore gratuits aujourd’hui devraient devenir payants à partir de la mi-octobre.
. Vous devez avoir un certificat médical de rétablissement attestant d’une précédente contamination et de la vaccination (datant d’au moins 11 jours et de moins de 6 mois) ou un certificat médical d’exemption de vaccination. Ce certificat d’exemption est encadré par le décret publié le 7 août dernier.

A l’hôpital et en EHPAD

Les règles sont strictes. A l’exception des urgences et de l’accompagnement en pédiatrie, le pass sanitaire est obligatoire pour les accompagnants et les patients, pour pénétrer dans l’enceinte de l’hôpital même si vous avez pris rendez-vous bien longtemps avant la mise en place du pass sanitaire.
Il en va de même pour l’accès aux EHPAD, le pass sanitaire est également obligatoire pour les visiteurs.
Cette obligation s’appliquera aux jeunes de 12 à 17 ans à partir du 30 septembre.
Enfin, le personnel soignant aura l’obligation d’être vacciné (sauf exception) pour continuer à exercer à partir du 15 septembre prochain.

Pour faire ses courses

Obligatoire dans les grands magasins et centres commerciaux de plus de 20 000 m² mais l’obligation est prise par le préfet en fonction de la situation sanitaire du département. Il n’est pas obligatoire dans les petits magasins du coin de la rue comme votre boulanger, boucher, buraliste etc.

Les transports longues distances

Obligatoire pour les transports en avion, car et train : vols intérieurs et à l’international, trajets en TGV, Intercités et trains de nuit, cars interrégionaux, navires et bateaux, de type navires de croisière. l’obligation ne s’applique pas pour les transports en commun du quotidien (TER, bus de ville…)

Ce que risquent les commerçants et les professionnels
Les commerçants et professionnels qui ne contrôleraient pas le pass sanitaire s’exposent à une amende de 1 000 euros, à une mise en demeure et à une éventuelle fermeture temporaire de leur établissement, puis en cas de récidive à une peine d’un an de prison et à une amende de 9 000 euros. Les forces de l’ordre renforceront les contrôles à partir du lundi 16 août.

Sources : gouvernement.fr


Par Ludovic Sarrazin. Twitter : @LSarrazin17 @aunistv


Vous aimerez peut-être lire aussi


article, Coronavirus, Société, Vie des communes