Niort. Des figurants vont pouvoir participer au clip d’un single sur le harcèlement scolaire

Dans le cadre de sa campagne contre les discriminations et le harcèlement scolaire, Jérémy Bellet, mannequin de Jean-Claude Jitrois, se lance dans la création d’un single solidaire. Il souhaite faire participer les Deux-Sévriens.

Le mannequin lance un appel aux figurants pour participer à son clip début septembre. (©JérémyBellet)

Mannequin et comédien, Jérémy Bellet porte ses projets comme ses tenues….Avec grande détermination. Et on peut dire qu’il a de la suite dans les idées.

Après avoir lancé sa campagne nationale « Respect pour tous », il continue de se battre contre les discriminations et le harcèlement scolaire en sortant prochainement un single, accompagné d’un clip, contre ce fléau qui touche près d’un enfant sur 10 chaque année à l’école.

Son objectif ? Sensibiliser et mobiliser un plus large public. Pour cela, « le clip se veut solidaire ». Autrement dit, ceux qui souhaitent figurer sur le clip pourront y participer puisqu’une partie du tournage se fait dans les Deux-Sèvres lors des deux premières semaines de septembre.

Casting au mois de septembre

Faire passer un message en musique plutôt que par de longs discours, voilà le nouveau défi de Jérémy Bellet. En pleine campagne contre les discriminations et le harcèlement, le mannequin de Jean-Claude Jitrois a annoncé ce dimanche soir sur les réseaux sociaux être sur la création d’un single solidaire contre le harcèlement scolaire.

Car nombreux sont les combats à être entendus en chanson plutôt que par de longs discours, j’ai décidé de créer un hymne contre le harcèlement scolaire », explique-t-il.

Conscient de la place de la musique dans notre société, le comédien se lance un nouveau pari : créer un collectif autour de plusieurs figurants pour « créer une fresque » des Deux-Sèvres volontaires. Les internautes peuvent donc participer au projet en figurant sur le clip.

J’ai pas mal de connaissance dans ce coin-là. Je veux faire interagir, les villages et le département dans ce projet, notamment avec des figurants. L’idée est de faire une fresque des habitants volontaires pour former une sorte de collectif. Pour les refrains, il faut que ça soit une mosaïque d’une trentaine ou d’une quarantaine de personnes avec des affiches sur lesquelles seront affichés des mots percutants revendiquant le harcèlement scolaire », ajoute le modèle.

Jérémy s’entoure également de nombreuses célébrités et artistes de différents horizons (théâtre, cinéma, art, mode, etc.) pour ce projet musical. Un projet qui intervient dans le cadre de sa campagne « Respect pour tous » et qui fait suite à ses nombreuses actions contre la haine et l’intolérance.

Toutefois, au-delà d’être un projet solidaire, le comédien veut se servir de la musique pour transmettre des messages. Celui de la lutte contre le harcèlement scolaire et de l’assimilation de la différence pour créer une connexion totale avec le public. Et quoi de mieux qu’une histoire pour capter l’attention et mieux s’identifier.

Ce single raconte une histoire. Celle d’une personne d’origine étrangère, expatriée en France, avec une scolarité compliquée, intellectuellement élevée et des capacités énormes, qui part le racisme qu’il va vivre (exemple concret) et son avenir gâché, son parcours stoppé par le racisme, le harcèlement scolaire…« , raconte Jérémy Bellet.

Le comédien souhaite également travailler sur un remix pour faire entrer ce son dans l’ère du temps et pouvoir le diffuser dans les clubs ou en boîte de nuit. Deux versions seront donc proposées au public.

C’est un titre qui se veut innovant. On cherche à faire un hymne. Il faut qu’il y ait une résonnance dans la tête », détaille le mannequin.

Une nouvelle action solidaire puisque comme annoncé dans la suite de sa publication, « l’intégralité des recettes récoltées grâce à ce single sera reversée à une association qui combat le harcèlement scolaire ».

Pour information, le clip sera tourné en septembre sur Paris, dans le Val-d’Oise, en Région Centre et dans les Deux-Sèvres. La sortie du titre est prévue pour décembre prochain sur toutes les plateformes de diffusion musicale. (Spotify, Deezer, Youtube, etc.)

La participation se fera sous forme d’une mosaïque pendant le refrain. Le refrain revient à 4 reprises donc il y aura de la place pour tout le monde », se réjouit le comédien.

En attendant, Jérémy va passer le mois d’août à Combrand pour travailler et définir les dernières lignes de ce projet innovant. Les participants pourront rencontrer Jérémy pendant l’été.

Si vous êtes intéressé par ce projet, vous pouvez contacter Jérémy par mail à j.bellet@laposte.net. Le comédien sera disponible pour rencontrer les participants et échanger sur le projet. 


Publicités


article, Niort, Société, Vie des communes