Niort. 50 moutons périssent dans l’incendie d’un bâtiment agricole à Saint-Pardoux-Soutiers

Mercredi dernier, 50 moutons ont péri dans l’incendie d’un bâtiment agricole à Saint-Pardoux-Soutiers. Une journée éprouvante pour les pompiers du SDIS79 qui ont dû intervenir à 61 reprises dans la journée.

Huit pompiers ont fait des malaises sans gravité à la suite de ces interventions. (©AdobeStock/Illustration)

Il y a des journées comme celle-là ou rien ne sourit ! C’était le cas mercredi dernier pour les pompiers du SDIS79 qui ont dû intervenir à 61 reprises sur des feux de végétation, mais aussi sur l’incendie d’une bergerie à Saint Pardoux-Soutiers.

Lors de cette dernière intervention, le feu s’est également propagé sur une maison inhabitée de 400 m². S’il n’y a pas eu de blessés, 50 moutons sont morts après l’effondrement du plafond du bâtiment agricole. En revanche, les soldats du feu ont réussi à sauver 50 chèvres.

Une journée en enfer

La journée a été éprouvante pour les pompiers des Deux-Sèvres ce mercredi 3 août. Ils sont intervenus sur treize feux d’espaces naturels. Sur l’ensemble de ces incendies, huit d’entre eux ont fait des malaises sans gravité, essentiellement à cause de la chaleur.

Toutefois, deux ont tout de même fait l’objet d’un transport à l’hôpital pour faire un bilan complémentaire. Ces feux ont concerné plusieurs hectares d’herbes sèches ou de champs.

Plusieurs lieux ont notamment été ciblés par les pompiers. Au lieu-dit « La Godinière » à Fenioux, 1 hectare d’herbes sèches a pris feu. Sur la Plaine d’Argenson, les pompiers des Deux-Sèvres ont dû faire appel à leur collègue du SDIS17 pour éteindre un autre incendie dans un champ de 10 500 m².

Par ailleurs, à Airvault, au lieu-dit « La Maucarrière », les flammes ont démarré en bord de la RD 938 et se sont propagées avec le vent et la chaleur sur 2 hectares. Conséquence, cette route qui relie Thouars et Parthenay a dû être coupée une bonne partie de l’après-midi au niveau de l’incendie.

Enfin, un incendie s’est également déclaré dans une bergerie de Saint-Pardoux Soutiers, près de Parthenay, au lieu-dit « La Mimardière. D’après les informations du SDIS, le feu a pris dans une maison inhabitée de 400 m² avant de se diriger vers la ferme et sa bergerie.  

Pas de perte humaine, mais le bilan du troupeau de moutons est lourd. L’éleveur a perdu 50 moutons selon les informations transmises par les pompiers. Pour le moment, les causes de ce sinistre sont indéterminées. 


Publicités


article, Faits divers, Niort, Vie des communes