La Rochelle. « C’est l’été pour se retrouver mais c’est aussi l’été pour préserver l’eau »

Ce jeudi 4 août, Sylvie Marcilly, présidente du Département de la Charente Maritime, a lancé un appel sur les réseaux sociaux. Face à une sécheresse inédite, « chaque goutte d’eau compte. »

La présidente du Conseil départemental de Charente Maritime, Sylvie Marcilly, cherche à sensibiliser la population dans cette vidéo. (©Ludovic Sarrazin).

Ce jeudi 4 août, en début d’après-midi, la présidente du Conseil départemental de la Charente-Maritime a décidé de s’adresser aux habitants du territoire et aux vacanciers pour les sensibiliser à la préservation des ressources en eau.

Depuis plusieurs semaines, la préfecture tire la sonnette d’alarme. Les nappes phréatiques s’écoulent à vitesse grand V et des restrictions d’eau ont donc été imposées dans le département.

Mais cela ne semble pas suffisant !  Sylvie Marcilly invite alors les Charentais-Maritimes et les vacanciers à faire preuve de modération. Selon la présidente de la Charente- Maritime, « si nous voulons pouvoir profiter de cette ressource, nous devons la préserver. Chaque goutte d’eau compte. »

« Chaque goutte d’eau compte »

Dans ce contexte particulier, difficile de ne pas donner raison à la présidente du Département de la Charente-Maritime. Depuis plusieurs semaines, la France connaît une sécheresse très importante.

Ces déficits en eau pourrait bientôt provoquer des conséquences directes sur notre quotidien. Par ailleurs, dans plusieurs communes, l’eau potable ne coule déjà plus et les municipalités sont obligées de multiplier les dispositifs pour tenter de palier le stress hydrique.

Le mois de juillet est le plus sec jamais enregistré depuis le début des relevés météorologiques. Il n’est tombé que 9,7 millimètres de précipitations. L’or bleu commence donc a manqué, et par conséquent, certains foyers se retrouvent en très mauvais posture.

Dans le Doubs, par exemple, l’eau habituellement claire a viré au marron. Les raisons ? La nappe phréatique est tellement sèche que la pompe s’est mise à aspirer le fond de la nappe, raconte France Info. Résultat, l’eau a été coupée pour éviter de rendre malade les habitants.

https://twitter.com/departement17/status/1555153291662737409

Un contexte inquiétant auquel Sylvie Marcilly a voulu réagir pour éviter de se retrouver dans la même situation. Pour cela, elle s’est adressée à ses concitoyens via le compte du Conseil départemental sur les réseaux sociaux.

Pour orienter les Charentais-Maritimes et les touristes, le Département a aussi partagé sur son site Internet une série de bonnes pratiques relevant du bon sens : surveiller les fuites, privilégier les douches courtes, préférer des plantes moins gourmandes en eau, etc.

Dans cette courte vidéo de moins de deux minutes, la présidente conclut : « Vivons intensément l’été. C’est l’été pour se retrouver mais c’est aussi l’été pour préserver l’eau ». Un message d’alerte qui se confond très bien avec la carte ProPluvia qui recense les arrêtés de restriction dans l’usage de l’eau dans les communes.

Chaque semaine, cette carte rougit de plus en plus. Car, la situation devient préoccupante alors même qu’aucune précipitation intense n’est prévue dans les prochaines semaines.


Publicités


article, La Rochelle, Société, Vie des communes