Marsilly : notre correspondant de presse Yannick Picard violement agressé en amont du conseil municipal

Yannick Picard, correspondant de presse pour AunisTV et Actu La Rochelle a été violement agressé par un déséquilibré à Marsilly lors du dernier conseil municipal. Un acte de violence inadmissible et condamné par tous.

Yannick Picard agression Marsilly
Alors qu’il attendait devant la salle Simenon le début du Conseil Municipal de Marsilly qu’il était venu couvrir ce jeudi 27 mai, notre correspondant de presse Yannick Picard s’est fait agressé par un déséquilibré. (©Mairie de Marsilly. Illustration).

Alors qu’il attendait devant la salle Simenon pour couvrir la séance du Conseil municipal de Marsilly jeudi 27 mai, Yannick Picard, correspondant de presse pour AunisTV et Actu La Rochelle a été violement agressé par un déséquilibré, habitant de la commune.

Joint par téléphone, notre collaborateur raconte. Il était aux alentours de 18h20 aux abords de la salle Simenon, alors que Yannick attendait le début du Conseil municipal et discutait avec une habitante des résultats du dernier match du Stade Rochelais en Champions Cup, qu’un septuagénaire s’est précipité sur lui sans dire un mot et l’a aspergé d’un liquide transparent au visage.

“J’ai immédiatement senti une odeur de diluant comme du White Spirit et quand j’ai vu l’homme mettre la main à sa poche, j’ai pris la fuite. J’ai pensé qu’il allait sortir un briquet et me bruler le visage. C’est dans ces moments là que vous comprenez ce qu’est l’instinct de survie”, raconte Yannick Picard.

Alors qu’il s’éloigne rapidement du déséquilibré, ce dernier le poursuit en lui lançant une poudre blanche. “Ce n’était pas de la farine ni du plâtre, le maire de Marsilly pense plutôt à un herbicide. Le produit est en cours d’analyse”, indique Yannick.

Blessé grièvement au mollet

Et c’est en voulant fuir son agresseur que notre correspondant s’est blessé gravement au mollet. Alerté par les cris de la femme avec qui Yannick discuté un peu plus tôt, le maire Hervé Pinaud et plusieurs témoins se sont interposés pour arrêter le forcené. La gendarmerie a immédiatement été appelée et s’est rendue sur les lieux.

L’homme de 70 ans s’en serait pris à Yannick Picard pour un article écrit il y a un peu plus de deux ans pour le compte du journal Sud-Ouest concernant un problème de comptabilité à l’association de la bibliothèque du village. A l’époque, l’homme en était le trésorier. “Il m’avait déjà insulté et menacé de se venger il y a un an de cela. Je pense qu’il a ruminé pendant tout ce temps”, souligne Yannick.

Vendredi 28 mai au matin, Yannick s’est rendu à la gendarmerie pour déposer plainte et examiné par un médecin, l’échographie a révélé une déchirure musculaire au niveau du mollet. 10 jours d’ITT (Incapacité temporaire de travail) lui ont été prescrits.

Aujourd’hui Yannick marche avec des béquilles mais se dit prêt à reprendre le travail et notamment pour aller suivre les audiences du tribunal de La Rochelle. “Même si je vais forcément marcher moins vite”.

Le soutien des élus

Yannick Picard a reçu le soutien de Dominique Bussereau, Jean-François Fountaine et du Tribunal de La Rochelle ainsi qu’un bon nombre d’élus qui ont unanimement condamnés cet acte de violence envers un membre de la presse. “On peut ne pas être d’accord avec ce qui est écrit mais dans ces cas là on discute et c’est ce qu’il se passe dans la très grande majorité des cas”, explique Yannick Picard.

La rédaction d’AunisTV, apporte son soutien entier à son correspondant de presse, souhaite que l’affaire soit portée devant le tribunal et que l’agresseur soit lourdement condamné pour cet acte inqualifiable.

On ne peut pas s’en prendre impunément aux correspondants de presse et aux journalistes qui ne font que leur métier et qui dans 99% des articles traités le font bien !


Par Ludovic Sarrazin.


Vous aimerez peut-être lire aussi


article, Faits divers, Marsilly, Vie des communes