Marans : la résidence Park & Suites va t-elle enfin renaître de ses cendres ?

Michel Maitrehut, président de l’Association syndicale libre de Marans et grand défenseur de la ville, veut tout faire pour revitaliser l’ancien village vacances située Allée Robert Delteil en bord de Sèvres.

Cet article est également composé d’un reportage vidéo à voir en fin de page.

L’espace de la résidence rassemble 114 logements partagés entre 75 propriétaires regroupés dans un syndic rochelais. (©Antoine Colin)

Président de l’association syndicale libre de Marans depuis mars 2021, Michel Maitrehut, ancien conseiller municipal, tente de redresser la barre et fixer un nouveau cap pour cette grande résidence pratiquement laissé à l’abandon.

Après avoir connu de nombreuses vies sous des noms différents et avoir été vandalisé, l’ancien centre vacances pourrait bientôt reprendre des couleurs. Michel Maitrehut rêve d’un petit village actif rassemblé autour d’un projet collectif mettant à disposition des espaces de télétravail, des salles de réunion, une salle de réception et un grand restaurant aux Marandais et Marandaises.

Créer un projet collectif

Je veux faire revivre et adapter ce village à la situation et aux besoins actuels de la ville de Marans« , a expliqué Michel Maitrehut.

Un premier contrat d’entretien des espaces verts à l’année a été signé avec le chantier école de la Briqueterie qui a procédé à plusieurs journées de nettoyage : ramassage des feuilles mortes, des déchets et tonte de la pelouse.

Un portail d’entrée avec badge sera aussi installé pour limiter l’accès à la résidence et sécuriser le parc. De nombreux projets ont déjà été mis en place. Michel Maitrehut veut d’abord rendre la résidence présentable et répondre à toutes les problématiques autour du foncier.

Il est difficile aujourd’hui de leur faire entendre qu’il faut investir dans cet espace et refaire des travaux », a ajouté l’ancien conseiller municipal de la ville de Marans.

Sur les 114 logements disponibles, 75 propriétaires se partagent les biens. Parmi ces appartements, « certains sont en état et d’autres sont en état de délabrement puisqu’ils ont été vandalisés et squattés depuis la fermeture de Park & Suites.

A Marans, on a un manque de logement assez important. Ça ferait du travail et de l’activité de redonner vie à cet espace. Nous avons là un petit village qui peut être actif. Je ne veux pas faire un village fermé », a dénoncé le président de l’association syndicale libre de Marans.

Dans l’intérêt collectif et de la collectivité, Michel Maitrehut souhaite faire revivre cet ancien centre vacances « qui quelque part le mérite ». Pour cela, il appelle à une collaboration entre les collectivités, les propriétaires et la municipalité de Marans autour d’un projet collectif avec des espaces de réunions, des logements, une salle de réception et un grand restaurant. 

Voir le reportage vidéo ci-dessous.


Publicités


Economie, Marans, Vie des communes