Marans. Départementales 2021 : la gauche se dit prête à prendre les commandes de la Charente-Maritime

Sous la bannière “Au Cœur des Solidarités avec la gauche départementale”, les candidats de gauche des cantons de Charente-Maritime se sont rassemblés sur le port de Marans le 21 mai dernier.

Cet article est également constitué d’un reportage vidéo à voir en bas de page.

Gauche départementale Charente-Maritime élections 2021
26 candidats à l’élection départementale de la gauche ont fait le déplacement à Marans pour présenter les grandes lignes de leur programme. (©Ludovic Sarrazin).

Ils étaient tous là ou presque sur le port de Marans ce vendredi 21 mai pour présenter les grandes lignes de leur programme pour les élections départementales 2021 des 20 et 27 juin prochains en Charente-Maritime.

Ils, ce sont les 26 candidats et les candidates de la gauche départementale avec en cheffe de file Karine Dupraz du canton de Marans et candidate à sa réélection. Une candidate salué par le député Ps de La Charente-Maritime, Mickaël Vallet. “J’ai vu faire Karine sur son territoire, comment elle connaissait l’Aunis, on a fait une campagne sénatoriale ensemble, j’ai vu le sérieux et l’engagement de Karine”.

12 cantons sur 27 sont convoités ou reconvoités par les candidats sur l’ensemble du département. Des hommes et des femmes bien décidés à faire basculer la Charente-Maritime à gauche. “On a la Charente-Maritime qui est représentée dans sa diversité mais unie autour de ses idées”, explique Karine Dupraz.

Un programme en 5 axes

Le programme en 5 axes majeurs s’articule autour d’une action sociale qui se veut forte, de la transition écologique, d’une éducation publique de qualité, du soutien aux associations sociales, culturelles et sportives et enfin du soutien aux territoires, c’est à dire les communes du département de La Charente-Maritime.

On retiendra un non catégorique à l’A831, un non au péage pour se rendre sur l’île d’Oléron et un grand oui très rapide au très haut débit et au  contournement court de Marans.

La crainte de l’extrême droite

Les prétendants de gauche à l’assemblée départementale ont toutefois une crainte en regardant à leur extrême droite, c’est la montée du Rassemblement national de Marine Lepen au niveau national qui pourrait de nouveau faire tache d’huile dans le département.

“C’est une crainte en effet. Ils ont fait de très bons résultats aux différentes élections européennes et présidentielles mais on espère que les partis républicains seront les deux premiers au premier tour de l’élection mais c’est quelque chose à laquelle il faut évidement penser”, explique Karine Dupraz.

Au Cœur des solidarités. Canton de Marans : www.facebook.com/CantonMarans2021

Voir le reportage vidéo


Par Ludovic Sarrazin.


Vous aimerez peut-être lire aussi


Marans, Politique, Vie des communes