Marans : cérémonie du 18 juin, une commémoration pour ne pas oublier

Ce vendredi, sur la place de l’hôtel de Ville de Marans, le maire Jean-Marie Bodin et ses administrés se sont réunis devant le monument aux morts pour commémorer l’appel du 18 juin 1940.

Cet article est également constitué d’un reportage vidéo à voir en bas de page.

Comme tous les 18 juin, le maire de Marans a pris part à la traditionnelle cérémonie de l’appel du général de Gaule, en comité restreint en raison de la crise sanitaire. (@Corentin Cousin)

Marseillaise, chant des partisans et musique militaire, c’est dans le parc de l’Hôtel de ville de Marans que s’est déroulée ce vendredi 18 juin à 12h, la cérémonie de l’appel du 18 juin 1940 lancé par le général Charles de Gaulle sur les ondes de la BBC. Pour le maire de la ville, Jean-Marie Bodin, plus qu’important, ce devoir de mémoire est essentiel.

Pour ne pas oublier

Devant le monument aux morts, c’est sous les couleurs tricolores du drapeau français que la traditionnelle gerbe de fleurs a été déposée, suivi d’une minute de silence.

Si l’appel du 18 juin a été lancé en 1940 par le général de Gaulle pour continuer le combat, le maire marandais, quant à lui, lance un appel à la jeune génération afin que cette cérémonie ne tombe pas dans l’oubli.

Charles_de_Gaulle_au_micro_de_la_BBC
Le General Charles de Gaulle lance l’appel aux Français à la radio BBC à Londres le 18 juin 1940. (©Rue des Archives/RDA).

Mais pour lui, cette transmission doit se faire par les parents. “Ce n’est pas forcément à l’Éducation Nationale, mais aux parents de prendre le relais. Ils doivent éduquer leurs enfants afin que la transmission se fasse de parents à grands-parents à destination des plus jeune”.

En raison de la crise sanitaire, ils n’étaient qu’une dizaine à assister à la cérémonie, mais le maire marandais tient à ce que les écoles et les enfants prennent part à cette commémoration dès que ce sera possible. “On a tous une histoire et une mémoire, il faut la travailler. Cette histoire fait partie de notre patrimoine”.

Une histoire, celle de la France, des Français qui se sont battus pour que cette nation soit libre. Et une mémoire, qui doit perdurer, au fil du temps, pour ne pas oublier ceux qui sont morts pour leur pays.

Voir le reportage vidéo


Par Corentin Cousin


Vous aimerez peut-être lire aussi


Marans, Société, Vie des communes