L’Houmeau. L’archéologue Bruno J.Texier en dédicaces samedi 4 juin pour son livre « Le Plomb »

Le L’Houméen qui fouille depuis plus de trente ans en Californie, profite de son passage en France pour révéler les dessous du port du Plomb à l’occasion de la sortie de son 4e ouvrage.

Bruno J.Texier
Bruno J.Texier et son ouvrage « Le Plomb » seront présents à l’Houmeau le 4 juin prochain à partir de 9h30 place du 14 juillet. (©Yannick Picard)

Difficile de croiser la route de l’archéologue L’Houméen, tant celle-ci est depuis 1988 parallèle à l’histoire des tribus indiennes modernes. Malgré tout Bruno J.Texier, délaissera sa truelle de chantier au profit du stylo pour dédicacer son dernier ouvrage « Le Plomb« , le samedi 4 juin à partir de 9h30, place du 14 juillet à L’Houmeau.

Avec un léger accent américain, le sexagénaire ne manque pas d’humour, « en fait je signe Bruno J.Texier. J c’est pour mon second prénom Jean. C’est un peu à l’américaine et pour me distinguer de mes homonymes. Car il y en a des Bruno Texier ».

Quatre ouvrages sur l’histoire de l’Aunis

Après une fac d’histoire et une petite dizaine d’années à enseigner par la suite, le L’Houméen a remisé en 1988 sa blouse d’instit, direction la Californie. Depuis il n’a pas quitté l’Ouest Américain si ce n’est régulièrement à l’occasion de vacances passées aux côtés d’une partie de sa famille à L’Houmeau.

Malgré tout, le truculent Archéologue n’a jamais renié ses racines et l’histoire locale. Pour preuve et bien loin des rites funéraires des tribus indiennes, Bruno J.Texier a rédigé quatre ouvrages sur l’histoire de l’Aunis édités à chaque fois par l’association Archéaunis.

« Dans mon premier ouvrage sur l’histoire du port du Plomb que j’ai publié en 2007, un certain nombre de questions restaient en suspens », confie l’archéologue.

Un fort au niveau du Port

Quinze années plus tard, les rats de bibliothèques ont parlé et des réponses dont une majeure partie a été apportée. « On supposait que l’aqueduc de 1 500 mètres de long prolongé par une conduite en plomb qui amenait l’eau jusqu’au port du Plomb était daté de l’époque Romaine », poursuit Bruno J.Texier.

Mais c’était sans compter sur la découverte par l’archéologue dans les archives de la Bibliothèque nationale de France (BNF).

j’ai découvert une lettre du Cardinal de Richelieu qui donnait l’ordre officiel à l’ingénieur du Roi de fortifier le Plomb. L’eau était amenée jusqu’au fort dont les fondations sont aujourd’hui sur des terrains privés pour subvenir aux nombreux soldats qui y étaient. J’ai retrouvé des gravures de Jacques Callot qui montre l’existence de ce fort en 1630. C’était à l’époque du siège de Saint-Martin-de-Ré par les Anglais en 1626″.

Ce qui conforte l’archéologue L’Houméen dans sa certitude de l’existence d’un fort au niveau du Port dont les fondations avaient déjà été mises en évidence par le chercheur Rochelais Vivien Mathé grâce à un procédé électromagnétique. Autre question qui était également restée en suspens au sein de la communauté des passionnés d’histoire de l’Aunis.

« Le Plomb », est édité par l’association Archéaunis.

Publicités


article, L'houmeau, Loisirs - Culture, Vie des communes