Législatives Île de Ré – La Rochelle : Martine Madelaine se veut être une candidate de rapprochement

Martine Madelaine, candidate de la majorité présidentielle sur la 1ere circonscription de Charente-Maritime prône la participation citoyenne jusqu’au référendum si besoin.

Martine Madelaine et Pascal Daunit (Ludovic Sarrazin)
Martine Madelaine et Pascal Daunit en lice pour détrôner Olivier Falorni sur la 1ere circonscription (La Rochelle – Île de Ré) de Charente-Maritime (©Ludovic Sarrazin)

Martine Madelaine, 51 ans, géographe de formation (professeure en lycée, ndlr) et son suppléant Pascal Daunit sont en lice pour les prochaines élections législatives sur la circonscription Île de Ré – La Rochelle et répètent à qui veut l’entendre qu’ils sont les candidats de la concertation, de l’échange au plus près des habitants.

La participation citoyenne doit être un des enjeux du quinquennat parce que nous avons une société qui n’est pas apaisée. Les différentes crises qu’elle a traversé n’ont pas contribué à l’apaiser et c’est pour cela qu’il faut que l’on réinvente la façon de faire de la politique. Je considère qu’il faut aller vers un certain nombre de référendum notamment sur les questions sociétales », affirme Martine Madelaine.

La candidate est entrée très jeune dans le militantisme, dans l’associatif, syndicat lycéen puis étudiant, puis dans les fédérations des parents d’élèves, « j’ai une dimension assez sociale vous l’aurez compris », précise-t-elle. Elle épouse le mouvement d’Emmanuel Macron en 2016.

A l’écoute du territoire

Et même si elle s’inscrit dans la majorité présidentielle, « sur un certain nombre de questions, je garderai toujours mon indépendance politique, je ne suis pas dans la complaisance, je ne serai pas une députée « béni ouioui », certes je suis d’accord avec la grande partie des mesures qui sont prises mais un député doit écouter son territoire et se doit de le défendre à Paris ».

Olivier Falorni, cinq ans de plus, pour quoi faire ?

Ne voulant pas entrer dans la critique des actions, ou non action de l’actuel député, elle précise tout de même que si elle était élue, « ce serait la première fois qu’un député serait de la majorité », de bon augure selon elle.

Pascal Daunit est plus cash et s’interroge, « voter pour Olivier Falorni c’est lui faire un chèque en blanc, on se demande ce qu’il a fait pendant 10 ans donc cinq année de plus en tant que député à l’assemblée nationale, pour faire quoi ? ».

Enfin les thèmes que Martine Madelaine souhaite porter sont l’écologie, les droits des femmes, la jeunesse, la formation, et la mixité sociale.

Pascal Daunit, suppléant

Pascal Daunit, 56 ans, marié, père de deux enfants est ingénieur en mécanique, il est entrepreneur et adjoint de la majorité de Jean-François Fountaine à La Rochelle, plutôt de centre droit. « Martine est plus portée sur le social, moi sur l’économie, c’est cette forte complémentarité qui est intéressante ».

Les forces en présence sur la 1ere circonscription Île de Ré – La Rochelle
Agnès Chair. Parti animaliste.
Emma Chauveau. Rassemblement National.
Antoine Colin. Lutte Ouvrière.
Olivier Falorni. Divers gauche.
Martine Madelaine. Renaissance.
Marie Nedellec. Divers gauche.
Jean Marc Soubeste. ( EELV) sous étiquette NUPES.

Publicités


La Rochelle, Politique, Vie des communes