De Royan à La Rochelle, l’artisan glacier L’Angélys étend son savoir-faire

Ce mercredi 11 mai, la cité portuaire a vu s’installer un tout nouveau glacier bien connu de la côte Charentaise-Maritime. Le maître artisan glacier L’Angélys a posé ses cornets et ses pots de glace aux pieds des deux Tours de La Rochelle.

L’article est accompagné d’un reportage vidéo à voir en bas de page.

L’Angélys vient d’ouvrir au 50 cours des Dames à La Rochelle ce 11 mai. (©Corentin Cousin).

L’été arrive, le soleil commence à pointer le bout de son nez pour entrer pleinement dans la saison estivale. Et depuis ce 11 mai, la ville de La Rochelle vient d’accueillir un nouveau glacier. Bien connue des Royannais , L’Angélys s’exporte dans la cité portuaire.

Tant de chemin parcouru pour son fondateur Denis Lavaud qui a une histoire professionnelle particulière. « J’ai crée L’Angélys il y a 26 ans avec au départ un petit chariot à un franc. J’avais perdu ma maison et j’ai poussé les portes des grandes surfaces pour me sauver ».

Désormais, le chariot a bien grandi et l’objectif est de multiplier les comptoirs de dégustation, afin de non seulement retrouver L’Angélys dans les villes de la Charente-Maritime, mais également dans les grandes surfaces.

Trois nouvelles ouvertures

Avec déjà 3 boutiques implantées en Charente-Maritime et dans la capitale parisienne, ce sont trois autres nouveaux points de vente qui viennent de s’ouvrir dans le département.

On vient de lancer le premier franchisé à Saint-Martin-de-Ré et on a pris à notre compte La Rochelle, La Cotinière et Nantes. On tisse petit à petit notre toile ». Denis Lavaud.

Avec ces glaces naturelles, sans arôme et sans conservateur, ce maître artisan glacier est maintenant reconnu par ses pairs et travaille avec de nombreux acteurs locaux, rochelais ou non. « On a été reconnu meilleur produit artisanal français, la vanille a été notée par des chefs étoilés, meilleure vanille française. On travaille, notamment avec Christopher Coutanceau, mais les gens ont la chance de pouvoir retrouver nos produits n’importe où », explique-t-il.

Surprendre pour être attractif

Mais ce n’est pas la seule force de L’Angélys. Denis Lavaud crée en permanence de nouveaux goûts, pour le moins surprenant, dans le but d’attirer la curiosité du consommateur.

Il y a toujours les classiques, vanille, framboise, chocolat ou caramel au beurre salé, mais dans les boutiques nous avons inventé une glace à la bière, au bois de chêne ou encore à la barbe à papa dans laquelle on n’y a ajouté aucun arôme puisque c’est de la noix de coco mélangé avec de la fraise. On aime surprendre le client ». Denis Lavaud.

Situé en plein cœur de La Rochelle au pied des deux Tours, L’Angélys propose une diversification de l’offre. Les clients étaient au rendez-vous pour une ouverture, qui avec la remontée des températures, tombe à point nommé.

On constate que les gens viennent en étant un peu curieux, car il y a notre ami Ernest qui est juste à côté. C’est l’opportunité qui fait que l’on s’est retrouvé côte à côte. On est là pour montrer autre chose aux consommateurs. Nos sorbets sont sans glucose et sans sucre inverti, on apporte simplement une offre complémentaire. On est là pour se développer avec eux, et non contre eux ». Denis Lavaud.

Depuis 1996, Denis Lavaud et L’Angélys n’ont cessé de grandir, de se faire connaître et de se développer, et ce, pour une raison bien spécifique. « Je sécurise ma société pour ensuite la céder à mes enfants, malgré certaines grosses offres. Lorsque mes filles m’ont dise qu’elle souhaitait reprendre la boîte, c’est plus beau cadeau qu’elles puissent me faire ».

Ne partir de rien pour se retrouver au sommet, Denis Lavaud, c’est un peu le rêve américain à la française. En cornet ou en pot, laissez-vous tenter par une multitude de saveurs aussi diverses que variées. Alors plutôt classique, vanille – fraise – chocolat, ou plutôt original avec des parfums à la bière ou au bois de chêne. À vous de choisir !

Voir le reportage


Publicités

Vous aimerez peut-être lire aussi


Economie, La Rochelle, Vie des communes