Le nouveau roi de la frangipane de Nouvelle-Aquitaine est à Ferrières d’Aunis

La galette frangipane de la boulangerie pâtisserie de Ferrières, Le Talmeunier, vient d’obtenir le titre de meilleure galette au beurre AOP de Nouvelle-Aquitaine.

Cet article est également composé d’un reportage vidéo à voir en fin de page.

Jonathan Bergerot, chef-pâtissier, a remporté le prix de la meilleure galette au beurre AOP Charentes-Poitou (©Corentin Cousin)

Dans la journée de lundi 3 janvier, à l’hôtel de ville de Niort, les 13 juges du jury du concours de la meilleure frangipane de Nouvelle-Aquitaine ont sélectionné le nouveau roi de la galette au beurre AOP Charentes-Poitou. Après avoir été sélectionnée parmi les trois meilleures du département, la galette du chef-pâtissier Jonathan Bergerot a obtenu la couronne en remportant la finale régionale face à une dizaine de professionnels.

Le choix du roi

Ce concours est avant tout une histoire de savoir-faire. Grâce à son implication et le choix méticuleux des ingrédients, Jonathan Bergerot a pris logiquement le titre de roi de la galette au beurre AOP dans la région Nouvelle-Aquitaine.

Il faut dire que ce n’est pas la première fois que la boulangerie pâtisserie Le Talmeunier participe à ce genre de concours. En 2020, elle avait obtenu la deuxième place. Mais cette année, l’atout Bergerot semble avoir fait pencher la balance.

Le jeune chef-pâtissier a littéralement écrasé la concurrence en réalisant une galette raffinée. Une belle mise en avant du travail artisanal qui donne à ce commerce de la visibilité et de la reconnaissance.

Feuilleté, goût, texture, cuisson ou encore régularité tout a pourtant été passé au crible des papilles du jury. On peut donc dire que Jonathan Bergerot a visé juste.

Il faut avoir un bon équilibre entre le feuilleté et la garniture qui est un somptueux mélange de beurre et d’amandes. Tout est une question d’alchimie », explique-t-il.

Sur une notation basée sur 100 points, le pâtissier a obtenu la meilleure note et s’est ainsi octroyé un moment de gloire.

Le choix des matières premières joue beaucoup, que ce soit le beurre, la poudre d’amandes ou les arômes qu’on décide d’y ajouter. Chacun y met sa petite pâte ».

Jonathan et son patron Pascal Floch ont le sens du détail et connaissent parfaitement leur métier. Pour eux, ce prix récompense leur régularité. C’est pour cette raison que 95 % des produits vendus dans la boulangerie de Ferrières d’Aunis sont faits maison.

Un travail d’équipe

Ce titre, c’est une reconnaissance, non seulement du savoir-faire de la boulangerie « Le Talmeunier », mais aussi la récompense d’un travail de toute une équipe.

Certes ce prix valorise le travail de Jonathan, mais cela donne également un esprit de compétition aux jeunes et aux apprentis. Cela montre qu’à force de travail on peut tout réussir », indique Pascal Floch directeur de la boulangerie « Le Talmeunier ».

Une fierté d’autant plus forte que le patron de la boulangerie de Ferrières est parti de rien il y a maintenant 7 ans avec seulement 3 employés. Aujourd’hui, les choses ont évolué. Pascal compte 21 salariés et apprentis.

Mais le gérant ne souhaite pas pour autant  s’arrêter en si bon chemin. Au contraire. Il espère pouvoir envoyer d’autres apprentis et salariés sur d’autres compétitions, notamment celle du meilleur croissant ou de la meilleure baguette tradition.

Cette coupe qui trône au centre de la boulangerie de Pascal, est un gage de qualité et une reconnaissance du savoir-faire de sa boulangerie et de Jonathan. Un artisanat qui se met en valeur dans le partage et la transmission tout comme dans l’humilité de ces ouvriers qui ont appris à créer des recettes pour le plaisir de les faire découvrir à leurs clients.

Voir le reportage


Publicités


Economie, Ferrières d'Aunis, Vie des communes