Le cimetière de Surgères s’agrandit et se met au vert avec une plantation citoyenne

Dans le cadre de l’agrandissement de son cimetière, la ville de Surgères lance une opération de plantation d’arbres et d’arbustes. Une extension de 4 200 mètres carrés qui devrait voir le jour en novembre prochain.

Une dizaine d’enfants accompagnée de certains élus et de l’équipe municipale des espaces verts se sont mobilisés toute la journée pour planter des arbres et des arbustes pour le nouveau cimetière. (©Corentin Cousin).

La ville de Surgères est en plein agrandissement de son actuel cimetière, jugé trop petit. C’est donc dans ce cadre qu’une plantation d’arbres et d’arbustes a été organisée, ce mercredi 16 mars. L’objectif est de bâtir une haie qui viendra agrémenter visuellement l’extension du cimetière surgèriens.

Et la ville de Surgères a pris le parti de créer un cimetière paysagé et naturel. La première phase consiste donc à créer une haie tout du long afin de favoriser la diversité et aussi lutter contre le réchauffement climatique.

Une plantation citoyenne

Ainsi, cette plantation s’est faite de façon citoyen, une volonté de la municipalité surgérienne. Enfants du conseil municipal des jeunes, parents et employés communaux ont donc œuvré toute la journée pour planter. « Ils ont entre 10 et 11 ans et ils sont venus aussi découvrir la plantation d’arbres », indique Marie Joëlle Lozac’h, adjointe aux espaces verts à la ville de Surgères.

300 jeunes pousses ont donc été plantées, ce 16 mars, avec la particularité, et Marie-Joëlle Lozac’h y tient, « de n’être que des essences exclusivement locales avec des arbres résistants ».

Pommiers, poiriers ou encore cerisiers, les arbres fruitiers ont aussi leur place sur le cimetière, sans compter les chênes et les érables.

Près de 300 arbres et arbustes, issue du coin, ont été plantés dans la future extension du cimetière de Surgères. (© Corentin Cousin).

Transmission du savoir

La dizaine d’enfants présents a alors accompagné l’équipe des espaces verts de la commune. Un moyen ludique pour transmettre des connaissances et ainsi faire découvrir les plantations d’arbres.

« C’est un donnant-donnant entre les apprenants et les savants. Cela permet de réunir petits et grands autour d’un acte écologique et citoyen ».

La plantation d’arbres et d’arbustes est la première phase de cette extension, d’autres suivront dans les mois à venir. Pour l’heure, l’ambition de la ville de Surgères est d’avoir un nouveau cimetière qui soit harmonieux et beau visuellement.

Un cimetière tout neuf qui devrait, selon Marie-Joëlle Lozac’h, voir le jour d’ici 6 mois à 1 an.


Publicités

Vous aimerez peut-être lire aussi


article, Ecologie Environnement, Surgères, Vie des communes