La Rochelle : les marins pêcheurs en colère bloquent le dépôt de carburant de La Pallice

Ce mercredi 16 mars, dès 4h du matin, les marins-pêcheurs de La Rochelle ont érigé des barrages devant les voies d’accès aux dépôts de carburant de La Pallice pour exprimer leur colère face à l’augmentation du carburant.

Cet article est accompagné d’un reportage vidéo à voir en fin de page

Marins pêcheurs en colère La Rochelle Carburants AUNISTV
Les marins resteront sur les barrages tant que leurs revendications ne seront pas entendu par le gouvernement. (©Antoine Colin).

Une cinquantaine de marins pêcheurs a investi les voies d’accès menant aux dépôts de carburant de La Pallice à La Rochelle en installant des barrages. Empêchant les camions citernes d’entrer et de sortir, ils entendent montrer leur colère face à l’augmentation des prix des carburants.

Une augmentation qui met en danger l’activité d’un secteur déjà mis à mal par la pandémie de Covid selon Philippe Micheau, le Président du Comité départemental des pêcheurs de Charente-Maritime. « On revendique un gasoil trop cher et surtout le fait que nos entreprises ne sont plus du tout rentables et on ne peut plus sortir en mer pour pratiquer notre métier et pouvoir dégager un salaire »

Et les pêcheurs sont déterminés à rester aussi longtemps que nécessaire s’ils n’obtiennent pas satisfaction. « On partira dans un conflit puisque nous ne pouvons plus partir à la mer »

1 200 salariés en Charente-Maritime

Et même si certains routiers s’énervent face au blocage, les marins pêcheurs ont décidé d’être fermes, il en va, selon eux, de l’avenir de leurs emplois et des 250 armements regroupant environ 1 200 salariés et patrons de pêche en Charente-Maritime. « Si les mesures ne nous conviennent pas, nous sommes prêt à rester longtemps ici et si les mesures ne nous permettent pas de rentabiliser les entreprises on restera là. Et au delà de faire tourner nos entreprises à perte il y a aussi toute la filière derrière qui s’écroulera si on ne repart pas en mer », s’indigne le président.

Ce mercredi 16 mars, il semble que les syndicats de pêche aient été entendus par le premier ministre Jean Castex et le ministre de l’économie Bruno Lemaire puisque ces derniers ont annoncé des aides concrètes aux pêcheurs lors d’une conférence de presse. Seront-elles suffisantes pour les professionnels ?

Voir le reportage


Publicités


La Rochelle, Société, Vie des communes