Invasion russe : une messe et une collecte en soutien aux Ukrainiens à l’église de Marans

Mardi dernier, la paroisse de Notre-Dame des Marais a organisé une messe dédiée à l’Ukraine et à la paix à l’église de Marans. Une collecte solidaire a été lancée pour venir en aide aux Ukrainiens.

Cet article est accompagné d’un reportage vidéo à voir en fin de page

La paroisse a aussi lancé une collecte solidaire en faveur des réfugiés ukrainiens arrivés récemment en Charente-Maritime.  (©Antoine Colin)

À 18h30, une cinquantaine de fidèles commence à entrer progressivement dans l’église de Marans. Après quelques minutes d’attentes, Patrick Blanchard, ancien maire de Longèves et membre de l’équipe pastorale, prend la parole. « Merci d’avoir répondu à notre appel et d’être présent ce soir pour prier ensemble afin que cette tragédie humanitaire, qui se déroule en Ukraine, cesse. La guerre est devenue une réalité ! ».

Quelques jours après le début des hostilités en Ukraine, aux portes de l’Europe, la paroisse a voulu apporter tout son soutien aux peuples ukrainiens. Pour cela, l’équipe pastorale a organisé une messe pour l’Ukraine et pour la paix pendant laquelle le Père Pierre Loriaud a tenu à exprimer le soutien des catholiques du diocèse à leurs frères ukrainiens qui tentent en ce moment même de fuir la guerre.

Des temps de prières dédiés à l’Ukraine

Entre émotion et gravité, les croyants ont témoigné de leur inquiétude vis-à-vis de cette situation qu’on pensait d’un autre temps. Pour autant, ils ont voulu transmettre une petite note d’espoir au peuple ukrainien à travers des temps de prières exclusivement consacrés à l’Ukraine.

On se sent démunis, on ne sait pas trop quoi faire, mais on sait qu’on peut prier et les soutenir par la prière, leur dire qu’on a de la compassion pour eux et qu’on essaye de les aider à notre niveau », explique le Père Loriaud.

S’ils se sentent démunis, les paroissiens ont voulu apporter leur soutien. Unis dans l’angoisse, ces fidèles ont assisté, coude à coude, à cette célébration pleine de sens qui a développé un esprit de solidarité dans un contexte difficile pour des milliers de familles.

La foi doit rester intacte. Cette foi en Dieu doit nous aider traverser cette épreuve ensemble. Beaucoup d’épreuves dans la Bible ont été traversées dans la foi », ajoute Chantal Larmet

Une action solidaire et de foi menée dans le sillage du message du Pape François et son appel à jeûner et prier pour la paix en Ukraine le 2 mars, jour de l’entrée en carême.

Une collecte solidaire pour venir concrètement en aide aux Ukrainiens a également été lancée par l’équipe pastorale. L’objectif est d’épauler les associations locales en charge de l’accueil des réfugiés comme celle de « Charente-Maritime Ukraine », l’antenne locale du collectif national « Des joyeux petits souliers ».

La présidente de l’association,  Adeline Robillard, était d’ailleurs présente ce soir-là aux côtés d’une réfugiée ukrainienne et sa petite fille. Une présence lourde de sens qui a permis de poser un regard sur l’horreur de ce conflit sanglant qui a déjà fait des centaines de victimes.

Comme un arrêt dans le temps, cette messe a permis à ces hommes et à ces femmes de se retrouver autour de leur foi pour partager un message d’espoir et de paix.

Voir le reportage


Publicités

Vous aimerez peut-être lire aussi


Marans, Société, Vie des communes