L’association One Voice à La Rochelle pour faire cesser les spectacles avec des animaux

Tout au long du mois de juillet, l’association One Voice organise une campagne de sensibilisation sur l’exploitation des animaux dans les divertissements. Les membres de l’association seront le 17 juillet prochain à La Rochelle.

One Voice organise une manifestation à La Rochelle ce 17 juillet pour lutter contre les animaux en captivité dans les cirques et les delphinariums. (©One Voice Mina Guérande / illustration).

En juillet, dans 13 villes de France, One Voice sensibilisera le public sur l’exploitation des animaux pour le divertissement, dans les cirques et delphinariums. L’association organise une action militante nationale coordonnée du 16 au 30 juillet dans différentes villes de France. 13 au total.

Les membres seront ce 17 juillet sur le Vieux-Port de La Rochelle de 15h et 17h. « Stand de sensibilisation, discours, animations visuels et pétitions seront à disposition des visiteurs », décrit Corinne Bouvot, porte-parole et coordinatrice de One Voice.

Les cirques et les delphinariums en ligne de mire

Pour cette association, qu’ils soient marins ou terrestres, c’est dans leur milieu naturel que les animaux doivent être préservés et protégés. Et c’est plus précisément les cirques ainsi que les delphinariums que l’association vise en particulier. Corinne Bouvot y dénonce des conditions médiocres de captivité des animaux .

On souhaite faire cesser les spectacles que ce soit dans les cirques ou les delphinariums. Leur captivité n’est absolument pas adaptée. Elle est loin de représenter leur condition de vie naturelle. Certains sanctuaires pour ces animaux existent afin de les accueillir dans des conditions décentes. En revanche pour les ménageries et autres, nous sommes contre cela. Garder des animaux dans des cages ou des bassins ». Corinne Bouvot.

C’est dans cet objectif que l’association se mobilisera pour faire prendre consciente de la réalité des choses au grand public.

Une loi jugée insuffisante

Malgré tout, une récente loi contre la maltraitance animale a été votée en fin d’année dernière. Si l’association reconnait que c’est un pas en avant, ce n’est tout de même pas suffisant.

Cette loi reste sur certains points est une fausse avance. Elle est sous-adaptée à la réalité du terrain. Certains décrets permettent encore de conserver les animaux jusqu’en 2028. Ce n’est pas admissible, car ces animaux sont malheureux et s’ennuient ». Corinne Bouvot.

Pour Corinne et l’association One Voice, cette loi ne va pas assez loin, notamment pour les animaux détenus et exploités pour les spectacles. Par conséquent, les militants de One Voice poursuivront leur incitation à ne plus se rendre dans ces lieux qu’elle juge « d’exploitation animale », comme elle le fait depuis plus de 20 ans.


Publicités


article, La Rochelle, Société, Vie des communes