La Rochelle : une nouvelle appli pour recenser les odeurs de la ville

Depuis le 2 mai, Atmo Nouvelle-Aquitaine met à disposition de la Communauté d’Agglomération de La Rochelle, Signal’Air, un outil pour signaler les odeurs. L’objectif de cette démarche ? Comprendre, recenser et approfondir la connaissance olfactive du territoire.

De nombreuses odeurs perceptibles polluent l’atmosphère de l’agglomération rochelaise. (©Ludovic Sarrazin)

Depuis le début du mois de mai, chaque habitant ou personne de passage dans l’agglomération de La Rochelle peut signaler les nuisances olfactives ressenties. Cet outil est proposé par l’observatoire régional de l’air dans le cadre de l’accompagnement de la Communauté d’Agglomération de La Rochelle.

Les raisons ? Le service d’oncologie du CHU de Poitiers a recensé un nombre de signalements « anormalement élevé de leucémies infantiles survenues en moins de 10 ans dans la commune de Saint-Rogatien en Charente-Maritime ».

Ainsi, grâce à cet outil développé par Atmo Nouvelle-Aquitaine, de nouveaux éléments de réponses seront apportés aux habitants inquiets pour leur santé.

Un outil de signalement des odeurs pour tous

L’utilisation de cet outil est assez simple. Pour signaler une odeur, pas de prérequis particuliers, il faut simplement :

  • Sentir régulièrement ou ponctuellement des odeurs inhabituelles ou gênantes
  • Disposer d’un accès internet (ordinateur ou téléphone) : se rendre sur signalair.eu ou l’application téléchargeable (Google Play, Apple Store, autre)
  • Être concerné ou intéressé par le sujet
  • Sur le site internet

Sur le site internet, il suffit donc de créer un compte et de rentrer le nom de la commune dans laquelle vous avez détecté une odeur anormale. Ainsi, cet outil apporte des éléments de réponses qui permettent de mieux comprendre l’origine d’un problème olfactif détecté.

D’ailleurs, une nouvelle étude de qualité de l’air sur les territoires de Saint-Rogatien et Périgny a été mise en place en 2020. Ceci afin de quantifier l’impact des activités de la Société Rochelaise d’Enrobés (SRE) et de la plateforme de compostage à proximité immédiate.

D’autre part, ce listing des nuisances olfactives s’est traduit par la mise en place d’un observatoire des odeurs sur ces deux communes afin de relier les signalements d’odeurs effectués par les riverains aux mesures, aux conditions météorologiques et aux activités des entreprises.

La surveillance des odeurs, à quoi ça sert ?

Grâce à un suivi précis dans le temps et dans l’espace, cette démarche permet de :

  • Mieux caractériser les odeurs et identifier leurs sources
  • Gagner en réactivité et en efficacité dans la gestion des nuisances olfactives
  • Suivre l’évolution de la situation odorante de la zone

L’association Avenir Santé Environnement qui s’est monté en 2018 pour comprendre pourquoi tant d’enfants de la commune de Saint-Rogatien sont tombés gravement malades, est précurseur dans ce domaine.

Un premier formulaire de signalement des odeurs avait déjà été créé la même année avant d’être développé par l’association en partenariat avec Atmo Nouvelle-Aquitaine et de la CA de La Rochelle.

Parallèlement à la campagne de mesures de qualité de l’air qui a eu lieu de début juin à fin décembre 2020, un recueil des signalements odeurs a été effectué. Ce recueil s’est traduit par la mise à disposition de bulletins hebdomadaires et de bulletins mensuels tout au long de l’étude.

L’analyse des signalements d’odeurs avait d’ailleurs fait l’objet d’une présentation auprès des partenaires en juin 2021) et d’un bilan des signalements d’odeurs durant l’étude en mai 2021.

Des réunions publiques pour impliquer les citoyens

Signaler des odeurs désagréables ou non, c’est contribuer à améliorer un cadre de vie, et les connaissances olfactives. Grâce à la collecte des données, Atmo Nouvelle-Aquitaine et la Communauté d’Agglomération peuvent identifier et comprendre d’éventuels problèmes mis en évidence par les signalements.

Des réunions d’information publiques auront lieu dès le mois prochain pour expliquer plus en détail la démarche. Le bilan de la première année sera réalisé en juin 2023.

Pour informer les habitants sur la démarche et le nouvel outil, une affiche et un dépliant sont à disposition dans les espaces publics de l’agglomération de La Rochelle.

EN SAVOIR PLUS : WWW.SIGNALAIR.EU/FR

Publicités

Vous aimerez peut-être lire aussi


article, Charente-Maritime, La Rochelle, Santé, Vie des communes