La Rochelle. Une journée du patrimoine zéro carbone pour l’Amicale rochelaise de véhicules anciens

Le 18 septembre, l’Amicale rochelaise de véhicules anciens (Arva), participera à la journée du patrimoine en exposant une trentaine de voitures sur des sites emblématiques de la ville.

Cette traversée dite « zéro carbone est le fruit du travail de l’Arva avec les élus de la ville et son service du patrimoine ». (©YannickPicard)

Le 18 septembre, l’Amicale rochelaise de véhicules anciens (Arva), participera à la journée du patrimoine en exposant une trentaine de voitures sur des sites emblématiques de la ville.

Depuis quelques mois, une nouvelle dynamique est née au sein de l’Arva. Avec cette volonté non dissimulée de vouloir travailler avec la ville de La Rochelle dans le cadre de la promotion du
patrimoine.

Il est bon de rappeler que la Communauté d’agglomération de La Rochelle, ambitionne de devenir un territoire littoral urbain neutre en carbone en 2040. Littoral rime notamment avec nautisme et son patrimoine particulièrement riche.

Mais la Rochelle rime également avec un autre patrimoine. Celui de l’automobile au travers de la présence des usines Simca des années 60 aux années 90.

Une balade zéro carbone

Le 4 septembre dernier, l’Arva réussissait à marier les deux au port du Plomb à Nieul-sur- mer, avec la première édition de sa manifestation « Les anciennes entre terre et mer ».

Ce fut une grande réussite, avec la présence de près de 80 équipages pour notre ballade qui a traversé 11 communes de la CdA. Mais également avec la présence de vieux gréements venus tout spécialement de la Flotte-en-Ré pour parader dans la Baie », explique Bernard Meunier le vice-président de l’Arva.

Durant les 65 km de la balade, les véhicules inscrits ont également eu droit à leur parade. Mais sur le Vieux port de la Rochelle. Ils reviendront dans la ville ce 18 décembre de 10 à 17 heures dans le cadre d’une manifestation unique.

Le 9 septembre 1997, La Rochelle a été la première ville de France à mettre en place une journée sans voiture “ordinaire” pour réduire la pollution. 25 ans plus tard à quelques jours près, ce 18 septembre à l’occasion des journées européennes du patrimoine, la ville sera la première en France à accueillir sa traversée en véhicules de collection sans aucune émission ou presque de carbone », poursuit le vice-président de l’Arva.

Cette traversée dite « zéro carbone est le fruit du travail de l’Arva avec les élus de la ville et son service du patrimoine. Nous leur avons proposé d’exposer en statique et par thèmes, des voitures de nos adhérents sur 6 spots emblématiques de La Rochelle », explique Jean-Marc Gay le président de l’Arva.

Avec cette logique, « ce sont donc les visiteurs de ces journées du patrimoine, qui iront à pied de sites en sites ». Ainsi les passionnés d’histoire pourront découvrir place de l’Hôtel de ville des voitures d’avant-guerre, dont celle ayant appartenu à Léonce Vieljeux, ancien maire de La Rochelle mort en déportation sous les balles de l’occupant Allemand.

Aux pieds de la tour de la Chaîne, ce sera une véritable rétrospective de la marque Simca dont les organes de transmissions étaient fabriqués à La Rochelle qui sera proposée.

Si la météo est de la partie, les cabriolets tomberont la capote rue de l’Armide à côté du yacht-club. Rue Saint-Michel et rue de la Ferté, proche du temple protestant feront rutiler leurs chromes. Tout comme d’ailleurs les petites populaires, place de la Motte Rouge.

Dernier spot et non des moindres, l’esplanade Eric Tabarly où les anciennes sportives feront écarquiller les yeux des petits et grands.


Publicités


article, La Rochelle, Loisirs - Culture, Vie des communes