La Rochelle. Tour de France. Séverine Éraud est la dernière représentante du Stade Rochelais Cyclisme

Lors de la 7e étape du Tour de France, India Grangier n’a pas réussi à rallier l’arrivée dans les délais. Séverine Éraud est donc la seule coureuse encore en lice pour défendre les couleurs du Stade Rochelais Cyclisme.

India Grangier seule sur les routes du Tour de France Féminin n’a pas réussi à rallier l’arrivée dans les temps. (©Stade Rochelais Cyclisme).

L’avant-dernière étape de ce Tour de France Féminin, la première de haute montagne aura été fatale à l’une des deux coureuses du Stade Rochelais Cyclisme. En effet, India Grangier est arrivée hors délais. Ce dernier était alors fixé à 40 minutes.

La championne de France Espoir a franchi la ligne plus de 52 minutes après la vainqueure du jour, Annemiek Van Vleuten. Le manager général du team SRC nous confiait hier matin ses inquiétudes sur la situation d’India.

Séverine fait plus que sauver l’honneur

Concernant Séverine Éraud, la leader rochelaise s’est montrée plutôt à son avantage sur les pentes de ce Tour de France. Si elle n’avait pas les moyens de jouer avec les favorites, la capitaine de route du SRC a terminé à la 23e place.

« Séverine a fait une superbe étape hier. Elle termine 3e meilleure Française et devant le maillot jaune Marianne Vos. Son genou va beaucoup mieux ». Jean Christophe Barbotin. 

Une belle prestation qui lui permet de grappiller des places au classement général. La Rochelaise est désormais 72e.

Il ne reste plus que Séverine Éraud pour défendre le maillot du SRC. (©Stade Rochelais Cyclisme).

La der des ders

Ce dimanche 31 juillet est donc l’ultime et dernière étape de Tour de France Féminin. Une nouvelle journée placée sous le signe de la haute montagne et du dénivelé positif.

On va voir avec Séverine comment elle se sent, mais l’objectif est de faire un top 20 sur cette 8e étape ».

Et il n’est pas improbable de voir la Rochelaise aux avant-postes aujourd’hui. Toutefois, sous quelques conditions.

Si le peloton roule aussi vite qu’hier, ce sera difficile de prendre l’échappée. Par contre, le peloton temporise, Séverine se laissera peut-être tenter pour passer la journée à l’avant ».

Un final en apothéose avec l’ascension de la Super Planche des Belles Filles longue de 7 kilomètres à plus de 8% de moyenne.

Le profil de la 8e et dernière étape de cette première édition du Tour de France Féminin. (©Tour de France).

Publicités


article, Cyclisme, La Rochelle, Sport, Stade Rochelais Cyclisme, Vie des communes