La Rochelle. Tour de France. Le Stade Rochelais Cyclisme pas si loin des favorites avec Séverine Éraud

[ÉTAPE 4/8] Les 4 secteurs de chemins blancs ont marqué la 4e étape du Tour de France Féminin. Les deux dernières concurrentes du Stade Rochelais Cyclisme, Sévérine Éraud et India Grangier ont tenté de s’accrocher avec les favorites à la victoire finale.

Séverine Éraud sur les chemins blancs en terre du Tour de France. (©stade rochelais cyclisme).

Pas d’abandon et pas de chute lors de 4e étape du Tour de France Féminin pour le Stade Rochelais Cyclisme. L’équipe Continentale charentaise-maritime n’a pas été épargnée depuis le début de la compétition, jouant de malchance.

Sévérine Éraud et India Grangier, deux seules rescapées Jaune et Noir ont vécu une étape animée.

Toujours pas à l’avant

Séverine Éraud finit à une bonne 57e place à l’issue de cette 4e journée. Présente dans le second peloton derrière les favorites, elle est la mieux classée des deux coureuses rochelaises. Malgré tout, elle a perdu du temps et rétrograde à la 59e place au général à 16’38 minutes du maillot jaune Marianne Vos.

Séverine fait une bonne étape hier, elle se sent bien. C’est dommage qu’India ait crevé, car je pense qu’elle aurait pu l’accompagner dans le second peloton ». Jean-Christophe Barbotin. Manager général, Stade Rochelais Cyclisme.

Du côté d’India, les chemins caillouteux ne lui ont pas réussi. Une crevaison l’a retardée alors qu’elle était aussi présente dans le second peloton avec Sévérine Éraud. Dépannée par Frances Janse Van Rensburg, restée encourager ses copines sur le bord de la route, la championne de France Espoir a perdu beaucoup de temps. Rédhibitoire dans une étape comme celle-ci.

Si les maritimes tentent de s’accrocher, en revanche aucun maillot du SRC à l’avant de la course pour le moment.

Le classement des rochelaises à l’issue de cette 4e étape. (©stade rochelais cyclisme).

Un nouveau duel de sprinteur

Ce jeudi 28 juillet, la 5e étape du Tour de France Féminin part de Bar-le-Duc pour rejoindre Saint-Dié-des-Vosges. 176 kilomètres de plat promis aux fortes cuisses du peloton. Ce sera surement l’une des dernières, si ce n’est la dernière étape pour un sprint massif.

Séverine a de bonnes sensations. Les jambes tournent bien et elle veut absolument prendre l’échappée aujourd’hui ». Jean-Christophe Barbotin.

Toutefois, le Jean Christophe Barbotin reste pessimiste quant à l’issue de l’échappée matinale. « Les filles qui seront à l’avant ne prendront pas plus de 3 à 4 minutes. Il y a très peu de chance pour que ça aille au bout ».

Concernant India, la championne de France Espoir est « très fatiguée ». Malgré tout, le moral est bon, mais le principal objectif pour elle aujourd’hui sera de rester au chaud au sein du peloton en évitant les chutes.

L’étape la plus longue de cette Grande Boucle sera parsemée de 3 difficultés de 4e catégorie. Parmi elles, le col du Haut du Bois (1,5 km à 4,9%), où des bonifications seront à prendre au sommet, situé à 20 kilomètres de l’arrivée.

Frances Janse Van Rensburg, éliminé du Tour de France, est resté aux côtés des deux Rochelaises encore en lice tout comme Natalie Grinzcer. Enfin, le manager général du Stade Rochelais Cyclisme a donné des nouvelles de Maéva Squiban. « Elle est retournée chez elle pour passer des radios de contrôle suite à sa lourde chute ».

Le profil de la 5e étape du Tour de France, ce jeudi 28 juillet. (Tour de France).

Publicités


article, Cyclisme, La Rochelle, Sport, Stade Rochelais Cyclisme, Vie des communes