La Rochelle. Rugby. TOP14 : le Stade Rochelais doit rebondir à Biarritz

Après avoir subi leur deuxième défaite à domicile de la saison, le week-end dernier contre Montpellier, le Stade Rochelais se déplace sur la pelouse du Biarritz Olympique pour garder une place dans le TOP 6.

Cet article est également composé des vidéos de la conférence de presse d’avant match à voir en fin de page.

Face au BO, La Rochelle va encore une fois affronter une grosse défense du championnat, comme contre Montpellier le week-end dernier. (©Antoine Colin).

Le retour en TOP14, après une campagne européenne parfaite, a douché les Rochelais. En effet, lors de la précédente journée, le renversant MHR a réussi à faire tomber le Stade Rochelais dans son antre à Marcel Deflandre pour la deuxième fois cette saison.

Conséquence, La Rochelle est située à 6e place en championnat qui commence à inquiéter Ronan O’Gara, malgré tout confiant pour la suite. Le Stade Rochelais doit donc se remobiliser à tout prix et repartir de leur voyage en terre basque avec les 4 points, synonyme de victoire. Les maritimes pourraient en cas de nouvelle défaite à Biarritz être éjectés des 6 premiers du TOP14.

Gérer les doublons

Avec le début du tournoi des VI nations qui débute ce dimanche 6 février, La Rochelle va devoir gérer ses doublons et l’absence de ses internationaux. En effet, Grégory Alldritt, Jonathan Danty et Uini Atonio seront de la partie contre l’Italie. En revanche, le staff maritime va pouvoir compter sur le retour de Paul Boudehent, Brice Dulin, Thomas Lavault et le meilleur marqueur de TOP14, Jules Favre, tous libérés par le sélectionneur du XV de France.

Et contrairement à ce que La Rochelle a montré le week-end dernier, les Jaune et Noir devront mettre les ingrédients pour construire ce succès important. Une défense de fer, une bonne gestion des temps faibles et surtout scorer pendant les temps forts, seront quelques clefs du match.

On a trop écarté le ballon inutilement contre Montpellier, cette fois-ci il va falloir alterner avec plus de jeu direct si l’on veut espérer quelque chose ». Jérémy Sinzelle.

Ronan O’Gara a analysé la défaite montpelliéraine de son équipe, il en prend d’ailleurs toute la responsabilité. « Je n’ai pas assez préparé mes joueurs, c’est de ma faute. Il va falloir qu’on augmente la vitesse de jeu, que l’on soit plus précis sur les zones de rucks et surtout, que les soutiens arrivent plus rapidement ».

D’autant que Biarritz a quelques armes de ce côté-là.

Attention danger

Certes, le BO est lanterne rouge du championnat, mais les Rochelais ne devront pas sous-estimer cette équipe dans un stade d’Aguilera toujours très chaud et difficile à gérer pour les visiteurs.

Connue pour sa défense et ses gros gratteurs à l’image d’Armitage, « la typologie du match sera un peu identique à celle contre le MHR », souligne Jérémy Sinzelle. Ce sont, une nouvelle fois, deux défenses de fer qui vont s’affronter, malgré quelques largesses dans ce secteur pour La Rochelle durant les derniers matchs. Les maritimes devront alors être plus précis sur leur relance, point qui a également pêché contre Montpellier.

On doit trouver un juste milieu entre les avants et les trois-quarts, on est parfois en déséquilibre entre nos deux forces ».  Jérémy Sinzelle.

Un match qui semble déjà crucial pour le Stade Rochelais et qui pourrait s’avérer être piège avant les vacances. « On a déjà perdu deux fois à Marcel Deflandre, c’est trop. Il nous faut retrouver le succès en championnat », indique Ihaia West.

On a quasiment une obligation de victoire ce week-end, pour non seulement oublier le week-end passé et recréer une nouvelle dynamique ». Wiaan Liebenberg.

Toutefois, la 6e place rochelaise au classement, si elle est inquiétante, n’est pas encore alarmante pour le coach O’Gara. Reste à La Rochelle de remettre les ingrédients nécessaires pour regoûter aux saveurs de la victoire et surtout pour ne pas se laisser décrocher des places qualificatives pour les phases finales.

(Extrait vidéo) de la conférence de presse d’avant match avec Wiaan Liebenberg et Jérémy Sinzelle.


Publicités


Sport, Vie des communes