La Rochelle. Rugby. TOP14 : implacable, le Stade Rochelais l’emporte largement sur Agen

La Rochelle inflige une correction, 59-0, à une équipe agenaise en partie remaniée. Une prestation sérieuse pour des rochelais qui font le plein de confiance pour la finale de Champions Cup.

Cet article est également composé des vidéos de la conférence de presse d’après match à voir en fin de page.

La Rochelle n’a laissé aucune chance au SUA dans un match qui avait des allures de préparation pour la finale de Champions Cup. (@Corentin Cousin)

Ils n’y ont pas été avec le dos de la cuillère. Les Rochelais avaient dit qu’ils allaient respecter Agen, et c’est chose faite. Un raz-de-marée d’essais Jaune et Noir a déferlé sur une jeune composition du SUA, venue avec de nombreux espoirs qui pour la plupart fêtaient leur premier match en pro.

Le Stade Rochelais a infligé pas moins de neuf essais contre des agenais hagards, mais qui ont tout de même montré de bonnes choses dans l’état d’esprit. Péchant parfois par gourmandise ou par précipitation, La Rochelle prend une victoire à cinq points, mission accomplie.

Du sérieux

Dès l’entame de match les rochelais partent tambour battant. Et il ne fallait pas arriver en retard pour voir le premier essai du match inscrit dès la 9e minute par Thomas Lavault. Sur un ballon en fond d’alignement d’une touche, les maritimes s’organise autour d’un maul. Le 2e ligne rochelais s’empare du ballon pour aplatir dans l’en-but agenais.

Le SUA prend directement une petite claque derrière la tête. La Rochelle joue avec application et sérieux. Les jaune et noir jouent et développent leur jeu comme ils savent le faire. Et il ne faudra pas attendre longtemps pour voir un rochelais marquer le deuxième essai de la rencontre, 3 minutes très exactement.

À la faveur d’un turnover, les joueurs de Jono Gibbes écartent rapidement le jeu jusqu’à la ligne de touche où West prend possession du cuir ovale et se régale d’une chevauchée dans la défense du SUA trop passive.

De son côté, Agen est à la peine, trop d’espace en défense, trop de plaquage raté pour espérer quoi que ce soit. Et La Rochelle continue son avancée en allant aggraver le score d’un troisième essai de Geoffrey Doumayrou à la 21e, également synonyme de bonus offensif. C’est une avalanche d’essais dans ce premier acte où le SUA est dans le dur, tandis que le Stade Rochelais est clinique.

Le mieux que l’on pouvait faire, c’était de jouer ce match à 100%”. Kévin Gourdon.

Si Agen tente de trouver des solutions lorsqu’ils se rendent, pour l’une des rares fois dans le camp rochelais, la défense maritime tient le choc. Elle est même récompensée d’un quatrième essai à 10 minutes de la mi-temps avec un essai de Pierre Bourgarit. Le talonneur rochelais se saisit du ballon et transperce la défense du SUA. 24-0 à la pause.

Les rochelais ont su développer et prendre de vitesse une défense d’Agen apathique. (@Corentin Cousin)

Répétition générale

Si les rochelais se font une petite frayeur au retour des vestiaires, lorsqu’Agen est à deux doigts de marquer son premier essai, elle n’est que de courte de durée. Rentré à la place de Brice Dulin sur saignement, Raymond Rhule marque à la 50e sur une superbe inspiration au pied de West, dont lui seul a le secret. L’ailier maritime n’a plus qu’a se délecter de l’offrande de son demi d’ouverture. Ce dernier à 50 % en première mi-temps au pied se chargera de la transformation, 31-0.

Avec la rentrée de Grégory Alldritt au retour des vestiaires et des cadres par la suite, tel que Romain Sazy, on sent des maritimes en pleine préparation de cette finale qui approche. Une répétition générale, mais sérieuse et appliquée. Le Stade Rochelais déroule et continue dans son avancée, tandis qu’Agen est dans le dur.

On s’y attendait , il y a deux voire trois classes d’écart avec nous, on ne peut pas comparer ces deux équipes. La Rochelle, c’est puissant devant, collectivement bien rodé et rapide derrière”. Régis Sonnes (SUA)

Ces agenais concèdent trop de fautes et encaissent un essai de pénalité à la 65e qui aggrave un peu plus le sort du match, sceller depuis la première mi-temps déjà.

Mais les rochelais en veulent plus et poursuivent leur mode rouleau compresseur puisque 3 minutes plus tard, c’est le doublé de Raymond Rhule qui porte le compteur maritime à 45 – 0. Un essai qui coûtera tout de même cher, car La Rochelle perd Pierre Aguillon sur une grave blessure au genoux.

Le 8e essai des coéquipiers du capitaine Romain Sazy sera inscrit par le jeune Mathis Lafon, pour son premier essai avec les pros, servi sur un plateau par Grégory Alldritt. Le numéro 8 rochelais que l’on retrouvera pour clôturer le 9e et dernier essai de la rencontre avec une pénalité jouée au pied par Thomas Berjon. Alldritt presque sans forcer transperce la ligne agenaise.

Résultat, La Rochelle l’emporte 59-0 contre un SUA toujours à la recherche de leur première victoire cette saison, à deux matchs de la fin du championnat.

Le contrat est rempli, victoire bonifiée à 5 points, mais surtout, le fait d’avoir concédé zéro point est un motif de satisfaction”. Jono Gibbes.

Une victoire bonifiée d’autant plus précieuse dans la course aux phases finales de TOP 14, car le leader toulousain est tombé sur sa pelouse face à Bayonne, 28 à 32. Toutefois, grâce à un bonus défensif arraché, le Stade Toulousain conserve la première place du championnat d’un petit point d’avance sur son dauphin.

Une victoire rochelaise d’un côté, une défaite toulousaine de l’autre, deux équipes qui s’affronteront dès le week-end prochain pour la finale de Champions Cup, avec à la vue des résultats de ce soir, un léger avantage à l’équipe du président Vincent Merling.

Voir les vidéos

Dany Priso SR

Kévin Gourdon SR

Mathis Lafon SR

Jono Gibbes SR

Dorian Bellot SUA

Régis Sonnes SUA


Par Corentin Cousin.

Vous aimerez peut-être lire aussi


La Rochelle, Rugby, Sport, Stade Rochelais, Vie des communes