La Rochelle. Rugby. Top 14 : face au Racing 92, ça passe ou ça casse

Après la lourde défaite encaissée au stade Mayol de Toulon, le Stade Rochelais doit repartir de l’avant. Une dynamique qui passera par une victoire contre le Racing 92 devant les supporters maritimes.

Cet article est également composé des vidéos de la conférence de presse d’avant match à voir en fin de page.

Les Rochelais devront être propres, notamment en touche, pour lancer et concrétiser leurs offensives. (©illustration / Corentin Cousin)

Avec une défaite le week-end dernier contre le RC Toulon, La Rochelle doit rapidement se remettre dans le droit chemin pour continuer de se bagarrer dans la course aux phases finales. Des phases finales qui, pour l’heure, ne verront pas le Stade Rochelais y participer avec sa 7e place au classement.

Les Jaunes et Noir vont donc devoir renouer avec la victoire face au Racing, 6e du championnat avec un petit d’avance, s’ils ne veulent pas voir leur saison s’arrêter prématurément.

Ne pas faire de la figuration

Ne pas refaire les mêmes erreurs que lors du voyage dans le Var, c’est donc là tout l’enjeu de ce match pour que les Rochelais puissent construire une victoire avec la manière. Dominé dans la plupart des secteurs de jeu à Mayol, les hommes de Ronan O’Gara vont devoir retrouver le rugby leur avaient permis d’enchaîner trois victoires consécutives lors des 4 derniers matchs.

On leur a donné 19 points en première mi-temps sans jouer. On a fait un non-match et une prestation qui n’est pas de notre standard. Il faut se reconcentrer sur nos forces, et notamment notre défense qui nous a fait défaut contre Toulon ». Wiaan Liebenberg.

Après de longs mois d’absence, La Rochelle va pouvoir de nouveau s’appuyer sur le retour de ses internationaux, Grégory Alldritt, Jonathan Danty et Uini Atonio, galvanisés par leur Grand Chelem lors du Tournoi des 6 Nations.

Leur retour est important, non seulement pour donner un supplément d’âme au groupe avec une nouvelle dynamique, mais également dans le jeu, car on a besoin d’eux ». Romain Carmignani.

Un apport non négligeable avec des porteurs de ballons qui ont l’habitude de non seulement orienter le jeu rochelais, mais également de mettre les maritimes dans l’avancée. D’autant plus que les tricolores rochelais reviennent bourrés de confiance dans une équipe qui semble un peu douter. Un retour au meilleur moment qui peut créer ou recréer une culture de la gagne pour enfin réussi à enchaîner de nouveau.

Momentum

Si La Rochelle s’est inclinée à Toulon, le sort du Racing a été identique lors de la dernière journée. Les hommes de Laurent Travers se sont fait corriger sur la pelouse de Perpignan (34-13), qui restait sur 6 victoires Top 14.

Contre eux, c’est toujours devant que ça se joue, mais ils ont des menaces sur les extérieurs donc il va falloir être prêt sur notre circulation défensive. En plus, si l’on n’est pas bon au pied, on est mort. On va avoir besoin de vitesse dans notre ligne ». Romain Carmignani.

Mais le Racing aussi va enregistrer un retour de taille, celui de son ailier Gaël Fickou, auteur du premier essai tricolore face aux Anglais, vendredi dernier. La paire Vakatawa – Fickou est donc de retour, pour se déjouer de la défense rochelaise.

Ce match n’est pas forcément rédhibitoire pour notre fin de saison, mais il est charnière pour la suite du championnat ». Jules Favre.

La Rochelle va devoir être solide sur ses forces, notamment en défense, mais aussi sur les ballons portés pour espérer les 4 points de la victoire.

(Extrait vidéo) de la conférence de presse d’avant match avec Romain Carmignani, Wiaan Liebenberg et Jules Favre.


Publicités

Vous aimerez peut-être lire aussi


La Rochelle, Rugby, Sport, Stade Rochelais, Vie des communes