La Rochelle. Rugby : retour du Top14 pour le Stade Rochelais qui fait souffler ses internationaux contre Perpignan

Après une belle qualification en quart obtenue face à Bordeaux, le Stade Rochelais doit désormais se replonger dans le Top avec la réception de Perpignan. Les deux équipes ont besoin de points.

Cet article est également composé des vidéos de la conférence de presse d’avant match à voir en fin de page.

Après leur belle victoire acquise face à Bordeaux, La Rochelle aura à cœur de poursuivre sur sa lancée en championnat contre Perpignan. (©Antoine Colin).

On ferme la page Champions Cup, du moins pour le moment, le Stade Rochelais retrouve le championnat de France et le Top14. Ce samedi 23 avril, les maritimes reçoivent l’USAP pour le compte de la 23e journée.

À la 3e place du classement, les Rochelais ont besoin des 4 points de la victoire voire des 5 points en cas de succès bonifié dans la course à la qualification aux phases finales, tout comme Perpignan, actuel 13e qui en besoin pour son maintient.

Les internationaux au repos

Tournoi des VI Nations et Champions Cup, les « Chelemards » enchaînent les feuilles de matchs. Mais pour la réception de l’USAP, le staff maritime aurait choisi de laisser certains cadres au repos. En effet, Grégory Alldritt est en vacances, il ne sera donc pas disponible pour cette rencontre. Les deux autres joueurs concernés sont Jonathan Danty et Uini Atonio.

Dany Priso est lui aussi laissé au repos, « il a besoin de recharger les batteries pour les 2 mois qui arrivent », précise ROG. Un management des corps en vue, notamment, du gros déplacement la semaine prochaine contre le Toulouse. Parmi les absents, Pierre Popelin est toujours blessé et par conséquent indisponible pour samedi. Idem pour Thomas Lavault (cheville) qui avait pourtant repris l’entraînement lundi et mardi, « mais il a ressenti des douleurs le mardi soir donc je ne veux pas prendre de risque », indique Ronan O’Gara.

La gestion de l’effectif n’est pas une difficulté, c’est une opportunité pour le club de pouvoir jouer sur les deux tableaux. Le groupe change pour Perpignan, et il changera ensuite pour Toulouse et Montpellier ». Ronan O’Gara.

Néanmoins, La Rochelle va pouvoir compter sur le retour d’un blessé de longue date : Reda Wardi. Le pilier Jaune et Noir devrait effectuer son retour ce week-end, lui qui est absent depuis le 28 décembre dernier sorti sur blessure (pectoral) face au LOU.

Un autre retour pourrait également renforcer les rangs maritimes, celui d’Arthur Retière. « Il a le feu vert, affirme Ronan O’Gara, il sera sûrement en manque de rythme notamment sur ces courses, mais c’est un excellent joueur de ballon donc j’ai envie de prendre ce risque ».

Faire la passe de 5

Tout au long de la saison, le Stade Rochelais n’avait jamais réussi à enchaîner plus de 3 victoires consécutives. C’est chose faite avec la brillante série de trois victoires lors du triptyque bordelais sans compter la victoire à la maison contre le Racing 92. La Rochelle a enfin lancé une dynamique sur laquelle les joueurs comptent bien sûr surfer. Il s’agit maintenant de confirmer en championnat.

« Perpignan sera plus frais que nous en sachant qu’ils n’ont pas joué le week-end dernier. Il va falloir se méfier et surtout ne pas surjouer ». Reda Wardi.

Mais gare à cette équipe catalane qui jouera sans doute crânement sa chance pour tenter de faire un coup à Marcel Deflandre. Les perpignanais devrait, peut-être, aux aussi préserver quelques forces en vue de la confrontation directe pour le maintien qui les opposera à Brive lors de la prochaine journée.

Une équipe rochelaise qui va donc procéder a un turnover déjà initié lors du match retour de Champions Cup face à l’UBB, des changements qui n’influeront pas sur la qualité du groupe maritime selon Ronan O’Gara. De son côté Perpignan tentera de faire un coup à la catalane en terre rochelaise, un USAP qui a grandement besoin de points.

(Extrait vidéo) de la conférence de presse d’avant match avec Ronan O’Gara et Reda Wardi.


Publicités

Vous aimerez peut-être lire aussi


article, La Rochelle, Rugby, Sport, Stade Rochelais