La Rochelle. Rugby : le Stade Rochelais doit faire face à son démon, le Stade Toulousain

C’est le choc de cette 24e journée de Top 14, le Stade Rochelais se déplace sur la pelouse d’Ernest-Wallon du Stade Toulousain. L’occasion pour les Rochelais de tirer un trait définitif sur sa bête noire de l’an dernier.

Troisièmes avec 62 points, le Stade Rochelais compte seulement 4 points d’avance sur le septième du TOP 14. (©Antoine Colin)

À 21h05, ce samedi 30 avril, le Stade Rochelais voyage en terre toulousaine pour y affronter l’armada du Stade Toulousain. Sur une bonne dynamique avec 5 victoires lors des 5 derniers matchs toutes compétitions confondues, c’est avec le plein de confiance que La Rochelle va aborder ce choc.

Si les maritimes sont 3e alors que les hommes d’Ugo Mola ne sont pour l’heure que 6e et dernier qualifier pour les phases finales, ce classement ne veut pas dire grand chose au regard du faible écart (4 points) qui séparent les deux équipes dans ce TOP 14.

Place au « Chelemards »

Que ce soit pour du côté de l’Atlantique comme du côté des Haut-Garonnais, les internationaux laissés au repos lors de la précédente journée seront bel et bien de retour à la compétition ce week-end.

La Rochelle va donc pouvoir compter sur son trio Atonio – Alldritt – Danty pour tenter de briser le rideau défensif Toulousain, tandis que ces derniers miseront sur leur charnière Dupont – Ntamack pour faire déjouer les maritimes.

La préparation pour Perpignan sera la même pour Toulouse. On doit avoir une préparation constante, peu importe l’adversaire en face de nous, même si c’est une équipe avec beaucoup de titres et d’expérience. L’an dernier, on était pas loin de leur niveau, c’est pour ça que ce week-end, on va encore essayer de réduire l’écart et peut-être passer devant eux », explique Ronan O’Gara, entraîneur du Stade Rochelais, en conférence de presse ce mercredi après-midi.

Le seul point a éclaircir reste le cas de l’Australien Will Skelton, sorti en boitant face à Perpignan. Il ne devrait pas disputer cette rencontre. L’arme de destruction massive rochelaise pourrait être un manque de poids et de taille en cas d’absence, surtout face à un pack toulousain qui a des allures de XV de France avec Cyril Baille, François Cros, Julien Marchand ou encore Anthony Jelonch.

Sans complexe

Rugueux, rapide et solide, mais aussi très très joueurs, on connaît les qualités de cet effectif Toulousain. La défense de La Rochelle, point fort des maritimes, va une nouvelle fois démontrer qu’elle n’est pas la seconde meilleure défense du championnat pour rien.

Il est intéressant pour moi de voir ce qu’on est capable de faire sous pression contre une grande équipe comme Toulouse. L’intensité va être primordiale dans cette rencontre. Notre objectif est de joueur vite parcequ’on est percutant avec le ballon », ajoute l’entraîneur des Jaune et Noir.

Cela fait maintenant plus de deux ans que les Jaune et Noir n’ont réussi à vaincre le Stade Toulousain, la dernière victoire rochelaise remonte au 14 septembre 2019, c’était au stade Marcel Deflandre, La Rochelle l’avait alors emporté 28 à 13.

On est un club avec des joueurs internationaux. C’est à nous de montrer que le Stade Rochelais est une équipe présente dans les grandes rencontres et capable de s’améliorer à l’avenir », conclut Ronan O’Gara.

Si cette rencontre est cruciale dans la course aux phases finales à trois journées de la fin, une victoire rochelaise permettrait d’entériner une bonne fois pour toutes les démons du passé.


Publicités

Vous aimerez peut-être lire aussi


article, La Rochelle, Sport, Stade Rochelais, Vie des communes