La Rochelle. Rugby : de nouvelles recrues pour le Stade Rochelais mais pas de surprise

Le Stade Rochelais est prêt à repartir pour une nouvelle saison. Le club vient d’annoncer les joueurs qui viendront renforcer l’effectif dès cet été en ayant toujours pour objectif le bouclier de Brennus.

Après 12 départs, le Stade Rochelais officialise 6 arrivées dont Jonathan Danty comme recrue  phare. (© staderochelais)

Après une vague de 12 départs annoncés, il est temps pour le Stade Rochelais d’officialiser les nouvelles recrues. Somme toute, le club maritime, comme la saison passée opte pour une certaine stabilité.

Toutefois, il faut combler les départs et renforcer un effectif de qualité pour atteindre les objectifs que La Rochelle a laissé filer en cette fin de saison.

Danty en figure de proue

Sans surprise, parmi les recrues rochelaises pour cette saison 2021/2022, un nom est bien connu des pelouses du TOP 14 : celui de l’international français Jonathan Danty (6 sélections). En provenance du Stade Français, le centre de 28 ans va retrouver un ancien coéquipier de Paris, Jules Plisson. Si le joueur avait déjà confirmé son départ, c’est au tour des Jaune et Noir de l’officialiser.

Autres arrivés, celle du Briviste de 24 ans Riko Buliruarua, au même poste que Jonathan Danty. À l’ouverture, La Rochelle est allé piocher du côté de Vannes avec la venue de Pierre Popelin âgé de 26 ans, tout comme Rémi Picquette, le deuxième ligne, également vannetais, considéré comme un grand espoir à son poste. Tous sont JIFF (Joueur issu de la Formation Française).

Chez les avants, ça bouge aussi, notamment chez les piliers puisque les rochelais ont signé trois joueurs étrangers. Un géorgien de 24 ans en provenance de Nevers, Guram Papidze, Joel Sclavi des Jaguares en Argentine. Le joueur de 27 ans est non JIFF tout comme Henry Thomas, un pilier de 29 ans qui évoluait à Bath.

Du mouvement dans le staff

Suite au départ de Jono Gibbes pour retrouver l’ASM, c’est désormais Ronan O’Gara qui tient la barre du navire rochelais cette saison. Mais Jono Gibbes n’est pas parti les mains vides puisqu’il a emmené dans sa valise Davit Zirakashvili en charge de la mêlée ainsi que Johnny Claxon concernant la préparation physique.

Si rien n’a encore été officialisé, il semblerait que ROG s’appuie, lui aussi, sur des personnes de confiance en la présence de son ancien coéquipier au Munster Donnacha Ryan. En effet, le deuxième ligne du Racing 92, annoncé sur le départ devrait rebondir au Stade Rochelais où il serait en charge des avants, mais également de la touche. Un renfort de choix pour le staff rochelais qui pallierait donc le récent départ de Grégory Patat.

Du côté de la mêlée, c’est un ancien joueur du Stade Toulousain qui serait pressenti pour intégrer l’effectif maritime, à l’image de Guthrö Steenkamp. Toutes ces informations sont encore à prendre au conditionnel.

Adidas, nouvel équipementier

Il n’y a pas que du côté des terrains que le Stade Rochelais a opéré des changements. En effet, le club à la caravelle change également d’équipementier. Exit Hungaria qui a décidé de se retirer du rugby, c’est désormais la célèbre marque aux trois bandes qui figurera sur les maillots Jaune et Noir.

Adidas et le Stade Rochelais ont conclu un engagement réciproque pour une durée de 5 ans, jusqu’en 2026. Ainsi, comme le Rugby Club Toulonnais, Adidas devient l’équipementier officiel de La Rochelle.

Nous sommes très heureux d’associer l’image du Stade Rochelais à une marque aussi puissante qu’Adidas. Nous avons souhaité inscrire ce partenariat dans la durée afin de permettre au Club de poursuivre la montée en puissance initiée il y a 5 ans avec notre précédent équipementier. La marque aux 3 bandes est reconnue mondialement pour la technicité et l’esthétisme de ses produits, elle équipe déjà les plus grandes équipes du monde et c’est une grande fierté de rejoindre cette grande famille”. Pierre Venayre.

Les produits des vice-champions d’Europe et vice-champions de France sont d’ores et déjà disponibles depuis le 1er juillet dernier. Quant au maillot officiel, les supporters rochelais devront encore patienter un peu.


Par Corentin Cousin.


Vous aimerez peut-être lire aussi


article, La Rochelle, Rugby, Sport, Stade Rochelais, Vie des communes