La Rochelle. Rugby. Champions Cup : une victoire pour être dans les 4 premiers

Le Stade Rochelais se déplace, ce samedi 22 janvier, sur la pelouse des Glasgow Warriors pour la dernière journée des phases de poules de la Champions Cup.

Après sa victoire contre Bath, dans le brouillard, l’avenir du Stade Rochelais semble s’éclaircir avant le déplacement à Glasgow. (©Antoine Colin).

Déjà qualifiés, les joueurs du Stade Rochelais voyagent en Écosse avec comme ambition de terminer la phase de poule au plus haut. Sur la pelouse synthétique des Glasgow Warriors, la tâche ne sera pas simple.

Le succès initial contre Glasgow, combiné au match nul sur tapis vert à Bath et à la victoire bonifiée face aux Anglais samedi dernier (39-21), aura donc permis aux Maritimes d’accéder aux phases finales et ainsi de valider leur ticket pour la suite de la compétition. Place désormais aux matchs couperets.

Terminer sur une bonne note

Mais avant de penser aux matchs à élimination directe, les Rochelais vont devoir affronter les Écossais de Glasgow pour leur dernier match de poule. Une rencontre qui n’est pas intérêt pour les Jaune et Noir puisque l’objectif est de finir le plus haut possible au classement pour tenter de recevoir lors du 8e de finale.

Tous les matchs sont importants, c’est pour cela qu’il faut aller chercher un résultat là-bas, car les positions au classement vont compter pour la suite, et on compte bien recevoir pour notre 8e de final ». Dany Priso.

Un classement pour l’heure dominé par le Racing 92, leader, et l’Ulster second, le Stade Rochelais quant à lui complète le podium talonné de près par le Leinster et Exeter juste derrière à un point des maritimes.

Pour les Rochelais et notamment Brice Dulin, « finir dans les 4 premiers validerait le travail accompli pour tout le monde, et c’est toujours mieux de terminer sur une bonne note ».

Tenir 80 minutes

Lors du match aller les rochelais avaient quelque peu galéré à domicile contre ces Écossais avait 30 minutes dans le dur. Cette fois-ci, il s’agira pour les hommes de Ronan O’Gara d’être performants pendant 80 minutes. « On a eu du retard sur la circulation de balle, il va falloir avoir un temps d’avance et surtout nous resserrer lorsque l’on est en défense », analyse Brice Dulin.

D’autant plus que le jeu des Warriors est basé sur la vitesse et la rapidité de déplacements du fait que leur pelouse synthétique.

Ce sera à nous de leur priver de ce ballon pour les faire déjouer. Ils vont nous mettre une pression d’entrée pour tenter de prendre le large et de nous mettre la tête dans le sac ». Brice Dulin.

Régulièrement cette saison, notamment hors de leur base, les Rochelais ont souvent un gros temps faible qu’ils peinent à gérer, mais staff comme joueur l’ont décelé le soucis. « Les problèmes viennent surtout de nos propres erreurs et non du jeu proposer par l’adversaire », analyse Brice Dulin.

Pour effectuer un match plein, La Rochelle sera dispensée du nouvel international tricolore Jules Favre, « pas apte lundi, on préfère le ménager, car il n’est pas tout à fait à 100% », révèle Ronan O’Gara. De plus, il faut ajouter sur le banc de l’infirmerie le nom de Will Skelton blessé au mollet. Une infirmerie qui commence à se remplir avec Victor Vito (aine), Levani Botia toujours handicapé avec genou et Wiaan Liebenberg touché à la suite d’une commotion cérébrale.

Quasiment un double enjeu pour le Stade Rochelais puisque non seulement il s’agira de tenir les 4 premières places du classement, mais également de glaner le second succès à l’extérieur cette saison.


Publicités


article, La Rochelle, Rugby, Sport, Vie des communes