La Rochelle. Rodéos urbains, la Police renforce les contrôles

Nouveau cheval de bataille pour le ministre de l’intérieur Gérald Darmanin, la lutte contre les rodéos urbains. A La Rochelle, la police multiplie les contrôles ciblant plus particulièrement les deux-roues motorisés.

Rodéos urbains la police renforce les contrôles ©Ludovic Sarrazin
La Police renforce les contrôles routiers pour faire face aux rodéos urbains. (©Ludovic Sarrazin).

16h ce jeudi 18 août, devant le Lycée Valin sur l’avenue Jean-Paul Sartre à La Rochelle, une trentaine de policiers est sur les dents à l’affut du moindre deux-roues qui passerait à sa portée. Et les contrôles vont s’enchainer sur cette avenue très fréquentée sous l’œil du préfet de Charente-Maritime, Nicolas Basselier. « Sur instruction du ministre de l’intérieur, les forces de Police et de gendarmerie ont reçu des instructions très fermes de multiplier les contrôles. Je rappelle que ces opérations ont pour premiers objectifs de lutter contre ces rodéos mais permettent également de lutter contre le trafic de stupéfiants ».

350 contrôles depuis le 1er janvier

Depuis le début de cette année en Charente-Maritime, ce sont plus de 350 contrôles qui ont été effectués sur un peu plus de 3 500 personnes. 33 personnes en infraction ont été interpellés. Et les contrôles ont permis la saisie de 46 véhicules, moto, quad et voitures.

Et même si les policiers font preuve de prévention pour certains, l’ordre est aussi de réprimer. « 290 verbalisations en zone Police depuis le début de l’année donc oui quand la situation et le comportement déviants du conducteur l’impose nous passons à une phase répressive sans problème », souligne le commissaire Anthony Touzet, directeur adjoint de la DDSP17.

Voir le reportage

Pas de rodéo cet après-midi devant le lycée mais de nombreuses vérifications d’identité, d’assurances valides ou non et quelques rappels à la loi. Toutefois La Rochelle et sa proche périphérie n’échappent pas au phénomène des rodéos qu’ils soient réalisés avec des voitures ou des deux-roues.

La nuit on peut rencontrer ce que l’on appelle des « run ». Nous travaillons afin de prévenir ces phénomènes, d’avoir une action répressive également. Nous travaillons sur des contrôles de caves et de parties communes d’immeuble qui nous permettent de saisir des véhicules qui ont pue préalablement repérés », précise le commissaire.

Des habitants en danger

Puilboreau et sa zone commerciale, Chef de baie, les Minimes, Mireuil, Villeneuve sont des quartiers privilégiés pour les adeptes des rodéos qui nuisent à la tranquillité des habitants et qui selon les élus de La Rochelle les mettent aussi en danger. « Cela créait énormément de nuisances. Régulièrement ces rodéos urbains vont prendre place toujours au même endroit, un petit peu aux mêmes horaires ce qui fait que ce sont toujours les mêmes habitants qui sont impactés. Contenu de l’insécurité associée à ces rodéos les gens ont extrêmement peur car les enfants vont beaucoup à l’école en vélo, il y a des routes à traverser c’est ce qui inquiète beaucoup nos concitoyens », explique Josée Brossard, Conseillère municipale en charge des quartiers du Petit Marseille, Villeneuve-les-Salines et Les Minimes.

Les opérations vont se poursuivre jusqu’à nouvel ordre à raison de 3 contrôles par jour sur les 4 commissariats de Charente-Maritime. Des opérations à La Rochelle auxquelles sont associés les 46 agents de la Police municipale venant renforcer les effectifs de la Police nationale. « Les agents de la Police municipale sont formés par rapport aux rodéos mais ils ne peuvent intervenir que si ils ont l’aval de la Police nationale », souligne Pascal Daunit, adjoint à la Ville de la Rochelle en charge de la tranquillité urbaine et de la sécurité publique.


Publicités


La Rochelle, Société, Vie des communes