La Rochelle : près de 350 manifestants réunis lors de la manifestation des enseignants

Afin de dénoncer la mauvaise gestion de la crise sanitaire, notamment dans les écoles, une grève s’est organisée ce jeudi 13 janvier, à la cité Duperré de La Rochelle.

Cet article est également composé d’un reportage vidéo à voir en fin de page.

Ils étaient environ 350 manifestants a avoir répondu à l’appel à la grève des syndicats d’enseignants. (© Corentin Cousin).

Le changement incessant des différents protocoles sanitaires dans les établissements scolaires a été la goutte d’eau qui a fait déborder le vase. La Cité Duperré de La Rochelle a été investie par quelque 350 manifestants venus protester contre le gouvernement.

Une grève qui fait suite à l’appel de plusieurs syndicats d’enseignants venus exprimer leur ras-le-bol.

75% de grévistes

Si la manifestation était d’ordre national, les chiffres sur la mobilisation divergent selon les informations. En effet, si le ministère annonçait 38% de gréviste, les syndicats de leur côté ont recensé 75% de manifestant pour montrer leur colère.

Plus le Covid monte et plus les protocoles sont allégés, indique Nathalie Maillet, secrétaire départemental du FSU Snuipp, toutes les annonces sont faites par voie médiatique et la gestion est catastrophique. L’organisation des classes dans les écoles devient de plus en plus compliquée ».

À La Rochelle, parents d’élèves, enseignants et directrices d’écoles se sont mobilisés. Ils étaient environ 350 à s’être réunis contre les incohérences du gouvernement.

« D’un côté, on fait voter un pass vaccinal et de l’autre côté, on allège les mesures. Donc ça veut dire qu’il n’y a plus besoin de test et qu’on peut accueillir les enfants… On voit bien que c’est plus facile pour les familles certes, mais cela ne veut pas dire que l’école va fonctionner ».

C’est un ras-le-bol général qui règne au sein des établissements de La Rochelle et de la Charente-Maritime. Une délégation de 9 représentants a été reçue par la directrice académique des services départementaux de l’éducation nationale (DASEN) pour tenter de trouver une solution.

Il s’agit, maintenant, de voir avec elle comment mieux traiter le personnel et qu’on puisse recevoir des masques FFP2 ou du moins des masques chirurgicaux, car depuis le début de cette crise on travaille avec des masques en tissus ».

La manifestation s’est ensuite poursuivie par une déambulation dans les rues de La Rochelle pour se terminer au point de départ à la Cité Duperré.

Quoi qu’il en soit, si rien de change dans les prochains jours, les différents syndicats sont d’ores et déjà prêts à remettre le couvert, le 27 janvier prochain, pour une nouvelle fois tenter de faire entendre leur voix.

Voir le reportage


Publicités


Coronavirus, La Rochelle, Société, Vie des communes