La Rochelle : « Michel Crépeau, un souvenir vivant »

L’Académicien Érik Orsenna est venu ce mercredi 30 mars rendre hommage à Michel Crépeau pour le 23e anniversaire de son décès.

Érik Orsenna est venu à La Rochelle pour rendre hommage à son ami Michel Crépeau. (©Corentin Cousin).

Il était un des amis proches de Michel Crépeau, Érik Orsenna, Académicien, a rendu hommage au maire et au député lors d’une conférence à l’Hôtel de Ville de La Rochelle. L’occasion de fêter le 23e anniversaire de la disparition de l’ancien maire de la ville entre 1971 et 1999.

Alors jeune conseiller de François Mitterrand, c’est dans les travers de l’Élysée qu’Érik Orsenna rencontre Michel Crépeau alors ministre du Commerce et du Tourisme.

Une humanité concrète

Dès les premiers abords, Érik Orsenna a été frappé par l’humanité de cet homme. « Une immense humanité, mais elle était concrète, précise-t-il, et notamment sur le fait de que faire d’une ville comme laboratoire de lieux où l’on s’y sent bien ».

Il avait cette vocation de rendre plus humains les gens qui l’entouraient ».

Une amitié est donc née à partir de cet instant qui a été stoppée par la mort rapide et violente du député à l’Assemblée nationale ce 30 mars 1999. Mais 23 ans après sa mort, « l’image de Michel perdure toujours ».

« Je retiens sa générosité quotidienne en tant qu’homme, mais également en tant qu’élu en première ligne, son enthousiasme et le fait qu’il soit en dehors des frontières », indique l’écrivain. Clairement étiqueté à gauche, Michel Crépeau a su écrire les lettres de noblesse de La Rochelle, une ville fortement ancrée dans l’histoire, en la faisant vivre et « ne pas en faire un musée ».

Maire historique

Pendant 28 ans, Michel Crépeau a tenu la barre de la cité portuaire. Si certains s’accordent à dire qu’il a été le plus grand maire de La Rochelle, Érik Orsenna conçoit « qu’il a lancé un mouvement que Maxime Bono et Jean-François Fountaine ont poursuivi par la suite, malgré les contraintes d’aujourd’hui ».

Michel Crépeau est un personnage emblématique de La Rochelle qui a marqué au fer rouge de son empreinte la cité des deux Tours, et 23 ans après sa mort, la mémoire continue de perdurer.

Le tombeau des morts est dans le cœur des vivants. Tout le monde se souvient de Michel et il reste continuellement avec nous ».

Et ce maire historique qu’Érik Orsenna a côtoyé, il s’en est même inspiré dans son écriture. « J’ai repris l’enthousiasme qui faisait la force de ses phrases et de ses mots, une sorte de bonne humeur qui à la fois possède un tempérament et une morale ».

Michel Crépeau est un souvenir vivant ».

Michel Crépeau 
Né le 30 à Fontenay-le-Comte (Vendée).
Mort le  à Paris dans le 14e arrondissement.
Avocat et homme politique français.
Maire de La Rochelle de 1971 jusqu’à sa mort.
Garde des Sceaux : février à mars 1986.
Ministre du Commerce : mars 1983 à février 1986.
Ministre de l’Environnement : mai 1981 à mars 1983.
Candidat à l’élection présidentielle de 1981 pour le Parti radical de gauche, il obtient 2,21 % des suffrages exprimés.

Publicités


article, La Rochelle, Société, Vie des communes