La Rochelle. L’équipe féminine du Stade Rochelais Cyclisme entre de plein pied dans la première édition duTour de France

[ÉTAPE 1/8]. Le Stade Rochelais Charente-Maritime Women Cycling fait partie des 24 équipes engagées sur cette première édition du Tour de France féminin. AunisTV va les suivre tout au long de la compétition en commençant par la première étape à Paris.

Les filles du Stade Rochelais Cyclisme ont su passer une première étape du Tour de France sans encombre. (©src)

Événement interplanétaire et compétition mondiale, le Stade Rochelais Cyclisme participe à la première édition du Tour de France féminin qui se déroule jusqu’au 31 juillet prochain. Parties ce dimanche 24 juillet pour le grand départ de la course, 8 étapes sont au programme sur une semaine pour les rochelaises.

Et la première de ces 8 étapes s’est élancée de la Tour Eiffel pour une boucle de 7 km. Un circuit de 12 tours qui s’est terminé sur la célèbre avenue des Champs- Elysées 80 kilomètres plus loin. Une étape courte en forme de critérium.

Promise aux sprinteuses

Paris, les Champs-Elysées et une première étape qui aurait pu faire tourner des têtes. Si les Rochelaises n’ont pas pu se mêler à la l’emballage final, les 81 premiers des 1 033,6 kilomètres du parcours ont été faits avec sérieux.

Nous n’avions emmené aucune sprinteuse donc l’objectif du jour n’était pas la victoire ». Jean-Christophe Barbotin. Manager Général.

Quelques fulgurances tout de même durant la journée avec des tentatives d’attaque pour s’extirper du peloton, en vain.

Sur une étape comme celle-ci, on sait que l’on ne peut pas rivaliser avec les autres du peloton ».

L’essentiel est acquis

Pour le manager général Jean Christophe Barbotin l’objectif était ailleurs.

Nous avons réussi à montrer le maillot et faire parler de nous. On n’attendait rien de plus ».

Une étape sous tension et rythmée par quelques chutes. La concentration et la lucidité, malgré l’enjeu de l’événement, ont permis aux filles de La Rochelle de n’être prises dans aucune de celles-ci.

On avait mis deux filles pour courir à l’avant du peloton. Une autre en électron libre au milieu. Et les deux dernières, Francès et Marine, à l’arrière, car ce type de profil ne leur convient pas du tout, elles préfèrent quand ça grimpe ».

Pas d’ennui mécanique non plus, première journée quasi parfaite pour le team du SRC.

Meilleure combative du jour ?

L’étape du jour (lundi 25 juillet) semble être également promise à un sprint massif.

L’ambition aujourd’hui est de prendre l’échappée matinale pour passer la journée à l’avant et ramener le trophée de la meilleure combative ».

Mais Jean Christophe Barbotin n’exclut pas que l’échappée puisse arriver au bout si les équipes de sprinteuses « cafouillent derrière au moment d’embrayer ».

Même si le terrain ne s’y prête pas, cela reste le Tour de France et tout peut arriver. En cas de final au sprint les Rochelaises n’ont guère de chance. En revanche, en ce qui concerne un finish entre concurrentes de l’échappée rien n’est à exclure. Et pourquoi pas ?

Classement à l’issue de la 1re étape :

Le classement des Rochelaises après la première journée de course. (©src).

Publicités


article, Cyclisme, La Rochelle, Sport, Stade Rochelais Cyclisme, Vie des communes