La Rochelle. Le marché des logements étudiants est encore plus tendu que celui de Bordeaux

Selon une étude publiée par LocService.fr, faisant l’état des lieux du logement étudiant en Nouvelle-Aquitaine. Le marché de La Rochelle est plus tendu qu’à Bordeaux.

Le marché du logement étudiant se tend de plus en plus à La Rochelle. (©Adobe stock).

Avec les incertitudes actuelles sur le pouvoir d’achat, la question du logement étudiant reste une préoccupation majeure pour la prochaine rentrée de septembre. Après avoir analysé plus de 8 000 offres et demandes de locations étudiantes sur les 12 derniers mois en Nouvelle-Aquitaine, LocService.fr, spécialistes depuis 15 ans de la location entre particuliers vient de publier une étude.

Cette dernière illustre le marché de la location étudiante dans le parc locatif privé de la Région. Et c’est à La Rochelle qu’il est le plus saturé devant la Bordeaux et ses alentours.

La Rochelle, tension maximale

Sur l’ensemble des demandes de locataires étudiants étudiées, 54% recherchent en priorité un studio ou un appartement T1 (une pièce). Le budget moyen d’un étudiant pour un loyer s’élève à 588 euros. C’est inférieur à la moyenne française qui se situe à 613 euros.

Beaucoup de demandes et très peu d’offres pour un budget serré, voilà le contexte actuel à La Rochelle, dans la région bordelaise et sur l’ensemble de la région Nouvelle-Aquitaine. Et pour preuve, LocService.fr a recensé la tension du marché selon chaque ville.

Alors qu’on aurait tendance à placer l’agglomération bordelaise en tête, c’est La Rochelle qu’on retrouve en haut du classement. En effet, la demande de logement pour une seule offre s’élève à 3,76. Entre d’autres termes, cela signifie qu’il y a plus de 3 étudiants rochelais sur une seule offre de logement. Pour Bordeaux, ce chiffre est évalué à 3,09.

De plus en plus attractif

Un constat qui vient corroborer la hausse de la demande locative sur La Rochelle. La région bordelaise est moins plébiscitée tandis que la cité aux deux tours observe une nette progression de l’attractivité passant alors de 10 à 16% dans les recherches des étudiants.

Et pour cause, le prix des loyers est un ton en dessus qu’à Bordeaux. Un étudiant doit compter entre 562 à 573 euros par mois pour un studio dans la ville bordelaise contre 516 euros pour La Rochelle. Et ce malgré une hausse du loyer de 4,2%.

Moins chère que Bordeaux et ses alentours, l’attractivité de La Rochelle tend, par conséquent, le marché des logements étudiants. Ce n’est, pour autant, pas étonnant étant donné les différentes problématiques de logements globales qu’observe la cité portuaire. Une étude qui reste toute de même inquiétante pour la prochaine rentrée de septembre.


Publicités


article, Economie, La Rochelle, Vie des communes