La Rochelle : La Mère Tomine, le bon goût retrouvé dans un food truck

“La Mère Tomine” est un food truck alléchant qui lie l’authenticité du goût à une ambiance d’époque grâce à son camion des années 50.

Cet article est également composé d’un reportage vidéo à voir en fin de page.

Vous pouvez retrouver le food truck “La Mère Tomine” à chaque match du Stade Rochelais Basket, mais également à la Cervoiserie de Puilboreau. (©Corentin Cousin).

Les fans de basket et du Stade Rochelais Rupella le connaissent bien, il fait saliver les supporters maritimes à chaque match des Jaune et Noir. Le food truck « La Mère Tomine » créé par Franck Julia son gérant parcourt aussi les différentes communes de La Rochelle.

L’objectif est de mettre en avant le savoir-faire, la qualité de ses menus ainsi que son savoir-être dans les petits villages rochelais.

Le truck restaurant

Dans sa camionnette d’après guerre, « La Mère Tomine est en fait une déclinaison du restaurant du même nom qui a vu le jour il y a 10 ans, avenue Jean Guiton à La Rochelle », explique Franck Julia.

Le cuisinier travaille des produits frais et de saison pour en faire de savoureux burger. « On veut prouver qu’aujourd’hui, dans un food truck on peut allier la qualité, la quantité et la rapidité ».

Burger d’un côté, galette et hot-dog de l’autre pour les matchs de Rupella, il propose également des plats lorsque Franck se déplace dans les communes voisines.

Un beau clin d’oeil pour son père

Vous ne pouvez pas le rater, et il attire généralement la curiosité. Franck Julia officie dans un Citroën Type H des années 50, d’un bleu pétant. « C’est un véhicule mythique de l’époque. Mon père était artisan, il avait ce genre de fourgon donc c’est un petit clin d’œil pour lui ».

Toutefois, ne vous y trompez pas, cette camionnette n’a jamais vu un garage de sa vie puisque c’est une réplique que Franck a mise sur un châssis de remorque. De surcroît, le gérant trouve que ce type de véhicule se marie bien avec les différents plats et produits qu’il propose.

D’autant plus que les produits sont également locaux, notamment la viande qui vient des abattoirs de Surgères ou encore le poisson directement acheté à la criée de La Rochelle.

Avec déjà deux food trucks, Franck Julia est désormais tourné vers 2022 avec quelques surprises en prévisions. « Vous vous doutez bien que si je vous les dévoile, ce n’est plus une surprise », rigole-t-il.

À La Rochelle, le food Truck “La Mère Tomine” est loin de passer inaperçu dans sa camionnette type H des années 50 pour un retour vers le passé.

Site internet : La Mère Tomine

Voir le reportage



Vous aimerez peut-être lire aussi


Economie, La Rochelle, Vie des communes