La Rochelle. La Charente-Maritime ne veut pas débourser 180 000 euros pour le passage de la flamme olympique

En 2024, les Jeux olympiques se dérouleront en France. Le traditionnel parcours de la flamme olympique en prélude de la compétition ne passera pas en Charente-Maritime. Trop onéreux.

La Charente-Maritime ne verra pas le passage de la flamme olympique de Paris 2024. (©adobestock / illustration).

« 180 000 euros pour le passage de la flamme olympique, trop chère pour la Charente-Maritime« . C’est du moins ce que nous a confirmé Stéphane Villain, vice-président du conseil départemental en charge du tourisme et du sport, ce jeudi 20 juin. Le Département refuse de débourser la somme demandée par le CNOSF pour participer au relais de la flamme.

Alors que la flamme de Paris 2024 empruntera les Deux-Sèvres et la Charente, la Charente-Maritime préfère se concentrer sur d’autres choses lors ces Jeux olympiques.

Orienter l’argent ailleurs

Mettre 150 000 à 180 000 euros pour accueillir la flamme, nous n’étions pas d’accord. C’est trop cher. Si c’était gratuit, bien sûr que nous l’aurions accueilli ». Stéphane Villain.

Ce dernier précise que cette décision est prise conjointement avec la présidente du Département Sylvie Marcilly. En effet, la Charente-Maritime préfère orienter cette somme vers des animations pré-olympique.

Nous allons organiser de grandes animations et manifestations pour ces JO, notamment dans les collèges où nous recevrons certains sportifs de haut niveau ». Stéphane Villain.

Pas totalement écarté des JO

Toutefois, les charentais-maritimes ne seront pas totalement écartés de cet événement mondial.

« Nous avons posté notre candidature pour recevoir des délégations étrangères, à l’image de l’équipe d’Espagne lors de l’Euro de football en 2016 ». Stéphane Villain.

Et parmi les structures d’accueil, le centre d’entraînement du Stade Rochelais, l’Apivia Parc pour le rugby. Tout comme le centre de Saint-Pierre-d’Oléron pour le football ou encore Fouras pour le tennis de table.

Quelles délégations étrangères viendront du côté du littoral charentais-maritime ? Réponse en septembre prochain.


Publicités


article, La Rochelle, Sport, Vie des communes