La Rochelle. Jean-François Fountaine : « Aucun étudiant ne sera à la rue, je vous le garantis »

Si la rentrée des classes dans les écoles et les collèges s’est plutôt bien passée, certains problèmes subsistent toujours pour les étudiants du niveau supérieur. Le problème du logement en fait partie.

Jean-François Fountaine est conscient de la problématique du logement étudiant. (©Corentin Cousin).

Ce n’est un secret pour personne, se loger à La Rochelle est un vrai parcours du combattant. D’autant plus pour les étudiants en école supérieure. Avec plus de 15 000 étudiants, la cité portuaire est la troisième ville de France où il fait bon étudier. Mais son attractivité lui joue des tours puisque la recherche de logements sur le territoire est compliquée.

Jean-François Fountaine ne s’en est pas caché et l’assume ouvertement. Toutefois, des moyens d’aide ont été mis en place pour pallier ce problème. « Les logements sont chers et l’offre n’est parfois pas adaptée ».

Accroître et mieux gérer l’offre

L’agglomération s’est donc retroussée les manches pour offrir des solutions aux futurs étudiants rochelais. Six axes prioritaires ont ainsi été développés pour assouplir le marché du logement.

« On le sait, il faut accroître l’offre de logement, sans oublier de développer ceux déjà existants. La régulation des meublés de tourisme permettra de libérer du logement à l’année ».

Le maire de La Rochelle veut aussi gérer la temporalité d’occupation et créer une plateforme dédiée à l’information pour les étudiants.

Des hébergements temporaires

Certaines actions ont pu être mises en place dès la rentrée 2022. Elles concernent les primo-arrivants qui doivent, à distance mener leurs recherches.

« Sur un court terme, un dispositif d’hébergement temporaire a été initié en urgence ».

Ainsi, 50 places ont été réservées dans différents hébergements. Les établissements pourront diriger les étudiants sans hébergement jusqu’à fin novembre vers le Centre Communal d’Action Sociale (CCAS) de La Rochelle. Ce dernier les orientera alors vers les logements qui leurs sont réservés. Le CCAS aura jusqu’en décembre pour travailler avec ces étudiants pour leur trouver une solution pérenne.

« Au 6 septembre, 15 demandes d’hébergement temporaire ont été répertoriées et sont en cours de traitement. Je vous garantis donc qu’aucun étudiant n’est actuellement dans la rue ou ne dort dans sa voiture ».

Une page dédiée aux différentes actions mises en place par l’agglomération de La Rochelle a été créée. Elle permet de faciliter les recherches, mais aussi d’accompagner les étudiants et de les mettre en relation avec les acteurs concernés.

Site internet : logementetutdiant.agglo-larochelle.fr

Publicités


article, La Rochelle, Politique, Vie des communes