La Rochelle. Des Rochelais disent non à l’installation d’une « auberge de jeunesse » rue de l’Escale

Des riverains s’opposent à l’installation d’un « hébergement marchand » en plein centre-ville, dans un ancien hôtel particulier, au 16 de la rue de l’Escale.

Un ancien hôtel particulier devrait se transformer en Auberge de Jeunesse. ©Yannick Picard
L’ancien hôtel particulier à La Rochelle devrait se transformer en auberge de Jeunesse en 2023. (©Yannick Picard)

Cinq ans déjà que le lourd portail en bois de l’hôtel Belin à La Rochelle, ancien siège de la Direction des services fiscaux de la Charente-Maritime, s’est fermé après le départ de l’administration. Dévoilé il y a quelques semaines, le projet porté par le groupe Bordelais Nessence spécialisé dans  » l’hébergement marchand « , est loin de faire l’unanimité parmi les riverains de cette rue particulièrement calme du centre-ville et chargée d’histoire.

Le concept de « boutique hostel » proposé par le groupe bordelais est d’origine américaine. « Une sorte d’hôtels 4 ou 5 étoiles, à la décoration et au mobilier haut de gamme », explique les responsables de Nessence. La somme de 8 millions d’euros sera nécessaire pour réhabiliter l’hôtel particulier rochelais du XVIIe siècle.

Le permis de construire a été délivré le 27 juin dernier. « Le permis a été attaqué », confie un des riverains. Parallèlement, une pétition en ligne vient d’être ouverte par un autre riverain, Franck Ploquin.

Au-delà de l’aspect patrimonial (cela va dégrader cet édifice hélas non classé au Monuments Historiques), cela va provoquer de nombreuses nuisances pour les riverains : bruit, insécurité, circulation automobile, donc pollution, stationnement, dévalorisation de l’immobilier environnant, etc…et va de surcroît à l’encontre de la politique municipale qui prône moins de voitures, une ville « apaisée, zéro carbone ! « , explique Frank Ploquin.

Le Central Hostel de La Rochelle sera doté de 123 couchages (dortoirs de quatre à six lits superposés, chambres individuelles, suites dignes de celles d’un hôtel). Avec une capacité d’accueil de 300 personnes, il sera plus qu’une simple auberge de jeunesse.

Il proposera des services et des prestations, un point relais pour les colis, une épicerie de dépannage, ouverte même le dimanche soir, un petit atelier réparation pour les vélos, une bouquinerie pour emprunter des livres, ainsi qu’un espace donnant sur la cour, qui pourra accueillir des expositions, des conférences.

« Il sera à la disposition des Rochelais », assure-t-on du côté du groupe bordelais. En tout cas, pas du goût des riverains de la rue de l’Escale. Une délégation devrait être reçue prochainement par le maire de la ville, Jean-François Fontaine.

Ouverture prévue de « l’hébergement marchand » prévue pour le début de la saison estivale 2023, si tout va bien.

La pétition sur Change.org

Publicités


article, La Rochelle, Société, Vie des communes