La Rochelle. Cyclisme : une première classique compliquée pour le SRCMWC

Les filles du Stade Rochelais Charente-Maritime Women Cycling ont tâté du pavé pour la première classique belge de la saison pour « Le Samyn des Dames ». Et les routes de Belgique n’ont pas réussi aux Rochelaises.

Victime d’une crevaison en fin de parcours, Arianna Pruisscher n’a pas pu participer à l’emballage final. (©srcmwc)

Au programme 99,4km entre Quaregnon et Dour. Tout d’abord un circuit en ligne puis un circuit final composé de nombreux secteurs pavés ce mardi 01 février.

Dans une course à la startlist relevée, l’ambition était de continuer la préparation, sur une classique comme Le Samyn des Dames qui emprunte des pavés, des routes étroites, à l’image de ce qui se fait sur Paris-Roubaix qui se déroulera le 16 avril prochain. Cette course a permis aux jeunes de continuer de prendre de l’expérience sur les pavés tout en aidant nos leaders à faire un bon résultat.

La dure loi des pavés

En apprentissage, les Rochelaises ont subi la loi des pavés belges et des gros roadsters qui ont su durcir la course. Sur les 7 filles engagées, 3 ont réussi à franchir la ligne d’arrivée, le reste de l’effectif a dû abandonner la course en raison de crevaison.

Et les coups du sort se sont acharnés sur les Jaune et Noir puisque les trois dernières concurrentes maritimes ont également subi des crevaisons et un problème mécanique pour India Grangier, qui terminera à 1,45 minute du vainqueur. « Elle a été victime d’un saut de chaîne dans le premier secteur pavé du dernier tour, ce qui a anéanti ses chances alors qu’elle bataillait avec l’avant du peloton », indique Jean-Christophe Barbotin, le manager général du SRCMWC.

Frustrant pour la championne de France espoir « qui avait les jambes pour jouer avec les gros du peloton ». En revanche, Jean-Christophe Barbotin estime qu’en courrant plus à l’avant de la course, ces coureuses.

Si les 48e, 54e et 62e place d’India Grangier, Arianna Pruisscher et Anastasiya Kolesava restent anecdotiques, les deux dernières cités finissent à 4,25 minutes de la tête.

Une course remportée par la Norvégienne Emma Cecilie Norsgraad Bjerd de la Movistar au sprint devant deux Italiennes Chiarra Consonni et Vittoria Guazzini.

De la Belgique à la Hollande

Pas le temps de se reposer pour les filles qui étaient en piste hier, les rochelaises repartent cette fois-ci sur les routes hollandaises dès ce jeudi 3 mars pour le Bloeizone.

« C’est une course de trois jours, au profil relativement plat avec un prologue de 10 km le premier jour et deux courses en ligne de 120 km les deux jours suivants, réputées pour y avoir de nombreuses chutes », précise Jean-Christophe Barbotin.

Une course de placement donc où les maritimes devront être aux avant-postes du peloton afin d’éviter les potentielles chutes. « On a quand même de réellement chance de podium ». Le Stade Rochelais Charente-Maritime Women Cycling ira aux Pays-Bas avec le même effectif que sur les pavés belges.

Composition du SRCMWC
– Marion Allione
– Marion Colard
– Anastasiya Kolesava
– Kristina Nenadovic
– Arianna Pruisscher
– India Grangier
– Séverine Éraud
Site internet : SRCMWC

Vous aimerez peut-être lire aussi


article, Cyclisme, La Rochelle, Sport, SRCMWC, Vie des communes