La Rochelle. Cyclisme. Sur le Tour de France 2022, le Stade Rochelais fait le choix de la montagne

Le Stade Rochelais Cycling Team a dévoilé, ce mardi 7 juin, les 6 athlètes qui participeront à la première édition du Tour de France Féminin. Un effectif plutôt tourné vers la montagne.

Natalie Grinzcer, Séverine Éraud, Maeva Squiban, Noémie Abgrall, Frances Janse Van Rensburg et India Grangier défendront les couleurs du Stade Rochelais Cycling Team sur le prochain Tour de France. (©Corentin Cousin).

Ce mardi 7 juin, Jean-Christophe Barbotin, manager général du Stade Rochelais Cycling Team a révélé les 6 coureuses qui prendront le départ du Tour de France Féminin 2022. Une toute première édition qui se déroulera du 24 au 31 juillet prochain.

Une course cycliste en 8 étapes reliant Paris à la mythique Planche des Belles Filles.

Un mélange d’expérience et de jeunesse

Elles seront donc 6 Rochelaises à défendre les couleurs Jaune et Noir sur les routes du Tour de France Féminin.

Emmené par la capitaine de route Séverine Éraud, le staff maritime a voulu créer un groupe homogène. Un mélange d’expérience avec notamment la grimpeuse Natalie Grinzcer (29 ans) et de fougue de la jeunesse avec Maeva Squiban (20 ans), la championne de France Espoir India Grangier (22 ans) ou encore la championne sud-africaine Frances Janse Van Rensburg (21 ans).

On a besoin de se montrer sur cette compétition. On veut que les anciennes comme Séverine ou Natalie montre la voie et face partager leur expérience du haut niveau à nos jeunes qui vont découvrir une course comme celle-ci », explique Jean-Christophe Barbotin.

Championne de France du Contre-La-Montre en 2019 et 7e de la Vuelta en 2020, Séverine est passée par la FDJ (équipe World Tour) ou encore l’équipe belge Doltcini Van Eyck sport. Elle a donc l’habitude des grands rendez-vous. Tout comme la Britannique Natalie Grinczer, coutumière des courses à étape comme le Tour de France puisqu’elle à participer au Giro d’Italia Féminin.

On a créé une équipe selon nos objectifs, mais également pour créer une cohésion de groupe. Les jeunes seront là pour dynamiser la course. On a fait le choix de prendre en majorité des puncheuses, grimpeuses et des rouleuses pour exister tout au long du Tour et pas seulement sur une étape. L’équipe a besoin d’être offensive pour aller chercher un finale d’étape. On se doit de montrer un bon comportement ».

Les filles d’expériences devront alors cadrer l’engouement des jeunes à l’image de Noémie Agbrall (23 ans) qui participera comme les autres rochelaises à sa première course de renommée internationale.

Le parcours du premier Tour de France Féminin se déroule sur 8 étapes.

Objectif : le Top 40 et les points UCI

Le manager général Jean-Christophe Barbotin ne cesse de le répéter depuis le début de l’année.  Le Stade Rochelais Cycling Team ne veut pas faire que de la figuration et montrer le maillot. Toutefois, il sait pertinemment que le plateau sera très relevé, et les ambitions de la formation rochelaise sont à la hauteur de leur moyen.

On se doit d’animer la course tous les jours. Il nous faut une fille tous les jours devant pour tenter de dynamiser la compétition. Après si l’on en a les moyens, une étape est possible en fonction de la physionomie des étapes. Le profil est adapté aux puncheuses et aux grimpeuses. C’est pour cela qu’on a mis toutes nos forces en présence sur ces qualités, sans en oublier Séverine et Frances, les rouleuses, qui peuvent faire quelque chose sur ce début de Tour et s’illustrer sur des classements distinctifs ».

Être combatif certes, mais cela ne suffira pas. Jean-Christophe sait qu’une potentielle participation à la prochaine édition se jouera sur les résultats de ce Tour 2022.

On est le Petit Poucet de la compétition, mais je pense qu’un Top 40, synonyme de points UCI est possible malgré un plateau qui sera très relevé. On court régulièrement avec ces filles-là, pas assez à mon goût, mais on se prépare via des stages et des compétions pour remplir les objectifs que l’on s’est fixés ».

Les réactions.

India Grangier – Stade Rochelais Cycling Team

Participer au Tour de France, c’est incroyable ! Si l’on m’avait annoncé cela il y a 2 ou 3 ans, je ne l’aurais pas cru. J’avais rêvé de participer à cette compétition, donc j’ai envie de tout donner et de me faire plaisir au maximum. Il y a un peu pression, oui, mais c’est la même que sur la première édition de Paris-Roubaix. On est mieux préparé maintenant. J’appréhende beaucoup moins. Je suis puncheuse grimpeuse donc forcément les routes montagneuses me correspondent plus. Je n’ai pas coché d’étapes en particulier, mais il y en a une qui me fait rêver : c’est La Planche des Belles Filles. On va essayer d’être active et ne pas se contenter de rouler dans le gros du peloton, on a l’entraînement pour cela. On veut faire honneur à notre maillot. 

Maeva Squiban – Stade Rochelais Cycling Team

Pouvoir participer à cette première édition du Tour de France c’est grand et c’est une énorme satisfaction. Je suis heureuse que l’équipe me fasse confiance pour une telle compétition. C’est une grande course, il va y avoir du niveau donc j’appréhende un petit peu, mais on a hâte d’y être. On doit faire la reconnaissance de toutes les étapes au début du mois de juillet. Prendre une ou deux échappés, c’est totalement réalisable, mais il faudra voir aussi en fonction du classement de nos leaders. On aura 8 étapes et 8 chances de décrocher quelque chose. Un Top 40 pour une de nous est tout à fait réalisable pour nous. On est capable de faire de belles choses. 


Publicités


article, Cyclisme, La Rochelle, Sport, Vie des communes