La Rochelle. Cyclisme. Marc Sarreau pour le doublé sur la 2e étape du Tour Poitou-Charentes

La seconde étape de cette 36e édition du Tour Poitou-Charentes relie Périgny à Vars en Charente. 195 kilomètres au programme du jour et des enjeux à tous les échelons de la course. Le final devrait voir un sprinteur s’imposer.

Cet article est également composé des interviews vidéo de coureurs.

Les quatre maillots distinctifs au départ de la 2e étape du Tour Poitou-Charentes à Périgny. (©Corentin Cousin).

Bien malin est celui capable de donner le vainqueur du jour sur le Tour du Poitou-Charentes. Une deuxième étape de 195 kilomètres entre Périgny et Vars. Les coureurs sont partis ce mercredi matin à 11h10 pour un parcours une nouvelle fois promis à un sprint massif.

Toutefois, 4 difficultés sont répertoriées aujourd’hui ainsi que 3 sprints intermédiaires.

Marc Sarreau aura de la concurrence

La vérité de la veille n’est pas forcément celle du jour. En effet, si Marc Sarreau (AG2R Citroën Team) a remporté la première étape le sprint de cette deuxième étape est plus sinueux que le précédent. Le placement sera donc primordial avant d’aborder la dernière ligne droite.

« L’objectif est forcément de rééditer la performance d’hier. Le tout sera d’être bien placé pour lancer le sprint. Il y a des passages limites dans le final, très étroit donc ça va être la guerre pour le placement ». Marc Sarreau.

Voir l’interview. 

Il ne sera pas seul à prétendre à la victoire du jour. Lorenzo Manzin, 3e de la première étape tentera également sa chance.

« Si ça arrive au sprint je jouerais ma carte. Après s’il y a une course de mouvement, on a aussi des coureurs pour pouvoir jouer la gagne. Le final est très technique et sinueux. C’est à nous de faire le travail pour emmener le sprint dans les meilleures conditions ». Lorenzo Manzin, Total Énergie.

La course au point pour la montagne

Autre enjeu de cette étape entre Périgny et Vars, le classement de la montagne. 4 grand prix défini sur le tracé du jour et donc 4 possibilités de prendre de nouveaux points pour les grimpeurs du peloton.

Jordan Jegat (Team U Nantes) a pris le départ avec le maillot de meilleur grimpeur. Et forcément, l’objectif est non seulement de le conserver, mais de le ramener dimanche à Poitiers.

« Je vais essayer de repartir à l’avant aujourd’hui pour consolider le maillot. Les côtes sont un peu plus dures qu’hier, j’espère que j’ai bien récupéré et que les jambes répondront comme je le veux ». Jordan Jegat.

Voir l’interview. 

Le contre-la-montre comme juge de paix

Le point d’orgue de cette 36e édition du TPC se déroulera ce jeudi 25 août. En effet, le traditionnel contre-la-montre de 21,4 kilomètres entre Smarves et Vivonne dans la Vienne. Les favoris du général se disputeront la victoire finale. C’est à l’issue de cette étape que les écarts désigneront le futur vainqueur.

Parmi les favoris, le Suisse Stephan Küng, mais également Benjamin Thomas. Le but pour les leaders du général est de rester concentré pour éviter les chutes, notamment dans un final comme aujourd’hui.

« L’objectif est de ne pas perdre de temps au général. Ensuite, avec un final tortueux comme sur cette 2e étape, ça peut sortir dans le dernier kilomètre donc pourquoi pas ne tenter quelque chose. Le coup du kilomètre par exemple (sourire). Pour la victoire au général, tout se jouera jeudi après-midi sur le contre-la-montre ». Benjamin Thomas (Cofidis).

Voir l’interview.

Situation identique pour le maillot beige de meilleur jeune, détenu par Axel Laurance (B&B Hotel-KTM). Le coureur doit gérer entre ses efforts pour tenter de conserver sa tunique.

« J’ai fait pas mal d’effort hier, donc je ne suis pas sûr qu’il faut dépenser des forces aujourd’hui dans une échappée au long court. Il faut que je préserve de l’énergie, notamment pour le contre-la-montre de demain si je veux rapporter ce maillot jusqu’à l’arrivée ». Axel Laurance.

Voir l’interview.


Publicités


Cyclisme, Périgny, Sport, Vie des communes