La Rochelle. Champions Cup : l’heure d’abattre ses dernières cartes à sonner contre les irlandais

Le Stade Rochelais joue sa seconde finale consécutive de Champions Cup. Opposé au Leinster, les Rochelais vont à Marseille dans la peau d’un outsider.

Face au Stade Français, La Rochelle avait laissé ses cadres au repos en vue de la finale de Champions Cup. (©Corentin Cousin illustration).

C’est « LE » rendez-vous de la saison pour le Stade Rochelais. Après une finale perdue la saison dernière face au Stade Toulousain, La Rochelle est de retour en finale de la Champions Cup. Mais cette fois-ci, ce sont les Irlandais du Leinster qui se dressent sur le chemin des maritimes, ce samedi 28 mai au stade Vélodrome de Marseille.

La Rochelle ne part clairement pas favorite. En revanche, ce costume d’outsiders plaît bien à homme de Ronan O’Gara.

Ne pas ressasser le passé

Si les Rochelais ont bel et bien battu cette redoutable équipe irlandaise l’an passé lors de la demi-finale de Coupe d’Europe, le Leinster a montré toute sa puissance et sa maîtrise à l’issue de leur dernière confrontation de Champions Cup face au Stade Toulousain.

C’est une équipe que je respecte beaucoup. Ils sont très fort en ce moment, mais on fera tout pour gagner contre eux ». Ronan O’Gara.

Malgré la défaite rageante de la saison dernière à Twickenham, le tacticien irlandais « a appris des erreurs du passé. C’est important de ne plus refaire les mauvaises choses du passé ».

La préparation du groupe n’a pas changé, mais Ronan veut créer ce supplément d’âme, cette petite étincelle qui fera surpasser ses joueurs.

La Rochelle devrait aligner la grosse équipe. Certains cadres ont été laissés au repos et la fraîcheur devrait donc jouer. Et Will Skelton devrait faire partie du groupe. « Ce n’était pas prévu qu’il joue 15 minutes contre le Stade Français, mais aujourd’hui il ne s’est pas entraîné. On observe la progression de sa cheville. Il est pour le moment dans une bulle jusqu’à mercredi pour voir ou il en est ».

Jouer son va-tout

On parlait de Will Skelton, mais le staff maritime va aligner tout ses titulaires en puissance. Grégory Alldritt, Uini Atonio, ou encore Jonathan Danty prendront part à la rencontre. Du côté de la charnière, Ihaia West sera reconduit à l’ouverture.

En revanche, qui pour l’accompagner au poste de demi de mêlée ? Tawera Kerr Barlow risque d’être trop juste pour la finale. Malgré les rumeurs qu’il puisse intégrer le groupe à l’aide d’un gant, le doute plane toujours. Arthur Retière pourrait être une solution, tout comme Thomas Berjon.

On va voir cette semaine, mais pour le moment je préfère voir Thomas Berjon débuter le match. Arthur Retière aura un grand rôle dans ce match, mais je pense qu’il sera un peu juste pour 80 minutes ». Ronan O’Gara.

Quant à Brice Dulin, il est retourné à l’entraînement. « Il m’avait l’air d’être bien, mais je vais discuter avec lui pour savoir ce qu’est le meilleur pour l’équipe ». L’association Danty-Botia aligné face au Stade Français a beaucoup plu à Ronan O’Gara. « C’était très intéressant. Par moment on aura peut-être besoin de les aligner ensemble, et sur d’autres instant du match, non ».

Le Leinster est un vrai rouleau compresseur. Alors la stratégie sera peut-être de ralentir les ballons et conserver la possession pour les priver de jeu, mais c’est plus facile à dire qu’à faire. « Nous avons un plan de jeu, et il faudra le respecter pour espérer l’emporter ».

Ce sera donc à La Rochelle d’imposer son jeu, d’occuper le camp irlandais pour les mettre sous pression et avoir des munitions pour franchir la ligne d’en-but. Quant à la composition du staff maritime, elle sera dévoilée ce vendredi.


Publicités


article, Rugby, Sport, Stade Rochelais, Vie des communes