La Rochelle. Basket. Le Havre n’est plus qu’un mauvais souvenir

Le Stade Rochelais basket s’impose, 92-85, contre la seule équipe qui l’avait battue lors des phases finales aller, Le Havre, et enchaîne une 8e victoire en 9 matchs.

Avec Arnauld Thinon, Thibaut Lonzième a mis les siens dans le sens de la victoire. (©Corentin Cousin).

Porté par un Arnauld Thinon, clairement l’homme du match ce soir avec 21 points, La Rochelle se venge de sa défaite sur le parquet du Havre au match aller en s’imposant avec la manière ce mardi 12 avril, 92-85 dans son antre de Gaston Neveur.

Le Havre était le seul accro à mettre sur le tableau du Stade Rochelais durant ces phases finales. C’était donc avec un sentiment de revanche que La Rochelle entame ce face-à-face pour la dernière à domicile.

Tambour battant

D’entrée de jeu la joute entre les deux équipes s’annonce rude. Le Stade Rochelais est porté par un duo Thinon-Lonzième en feu sur un sans faute sur les tirs extérieurs dans un match qui ne perd pas de temps pour s’emballer. Déjà plus 7 après 5 minutes de jeu, 20-13. Le capitaine capitule 12 points à la fin de ce premier quart tandis que son compère Thibaut Lonzième en est déjà à 8 unités.

Du très beau basket de part et d’autre, un jeu small-ball en alternance avec des offensives en prises de patience pour trouver la bonne faille. Mais Le Havre tient la dragée haute à La Rochelle et part à la fin des 10 premières minutes qu’avec 5 points de retard, 27-22.

Les maritimes s’appuient sur une solide défense et sur son banc, avec Franck Seguela en impact player pour garder l’avantage au tableau d’affichage et prendre même jusqu’à 10 points d’avance à la 12e minute 35-25. Le STB sort son serial shooteur du soir, Suhard qui ramène les Havrais à hauteur des locaux et de même les devancer de deux points, 42-43 à la 18e minute.

Le Havre exploite parfaitement le temps faible rochelais pour prendre les commandes pour la première fois de cette rencontre en retrouvant une certaine adresse au meilleur moment. 45-47 à la pause.

Gaëtan Clerc et le Stade Rochelais ont su faire preuve d’adresse dans les moments clefs de la rencontre pour faire basculer l’issue du match en sa faveur. (©Corentin Cousin).

Remettre du rythme

Arnauld Thinon, encore lui, revient des vestiaires avec une action à 4 points stratosphériques permettant à Rupella de refaire son retard. Clerc à mi-distance puis Seguela dans le corner à 3 points remet La Rochelle dans la partie. 55-54. La causerie de François Sence à la pause semble porter ses fruits, le jeu est beaucoup plus fluide et plutôt agréable à regarder.

Les Jaune et Noir provoquent les fautes et inflige un 17-7 en 5 minutes. Et c’est au tour du STB de prendre un courant d’air et de buter sur une défense maritime de fer. La Rochelle reprend les reines du match avant l’ultime quart temps. 69-65.

Le Havre peine à gérer son temps faible, manque d’adresse et se fait dominer sous le panier au rebond. Antoine Dudit, lui aussi, sort son petit tir au-delà de la ligne des 3 points et Franck Seguela qui harangue le public dans une salle chauffée à blanc sur un temps mort du coach du STB pour tenter de stopper l’hémorragie. 78-73 à la 35e.

Atmosphère irrespirable. C’est l’heure du money-time et La Rochelle ne mène que de 2 petits points. Le combat est âpre, les deux équipes se répondent coup pour coup. Gaëtan Clerc redonne un peu d’air aux Rochelais grâce à son adresse extérieure. 85-79 à la 39e, puis 8 points d’avance à 1’26 de la sirène.

Finalement dans une très bonne gestion des dernières possessions La Rochelle décroche son succès sur un ultime shoot à 3 points de Thibaut Lonzième. Victoire 92-85. Le Stade Rochelais est repositionné à la 5e place de cette poule haute avant le dernier match de ces phases finales, ce vendredi sur le parquet de Mulhouse.


Publicités

Vous aimerez peut-être lire aussi


article, Basket, La Rochelle, Sport, Stade Rochelais Rupella